Attention ! Les fonds souverains vendent des actions

le , mis à jour le
2

Le dollar va-t-il reprendre son parcours haussier ? Cette question taraude de nombreux observateurs car un tel mouvement risquerait de provoquer une réaction en chaîne très négative pour les marchés. Dans une étude publiée récemment, Deutsche Bank pointe les risques d’un tel scénario.

Certes, en zone euro, le discours très accommodant du président de la Banque centrale européenne (BCE) a été bien accueilli par les opérateurs de marchés. Début janvier, l’anticipation d’un effort supplémentaire en faveur de l’assouplissement monétaire a soutenu les indices boursiers. Mais l’optimisme a tourné court: réflexion faite, les investisseurs craignent que l’opération tourne à l’avantage du dollar.

Pression sur les hauts rendements

L’appréciation du billet vert pose plusieurs problèmes. Tout d’abord, elle risque de peser encore davantage sur les cours du pétrole et par conséquent d’accroître le risque de défaut sur les dettes de certaines compagnies américaines du secteur. Selon Deutsche Bank, la dette du secteur pétrolier aux Etats-Unis représente environ 3 fois l’Ebitda, un sommet encore jamais atteint au cours des trente dernières années.

Les spreads sur les dettes à hauts rendements approchent les 800 points de base laissant entrevoir un taux de défaut proche de 4%. Mais les experts de la banque allemande tempèrent la situation en signalant que le taux de défaut avait

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a 12 mois

    Laissez faire les machines pour l'instant.... Les ventes automatiques imbéciles......et garder votre bon sens. Ni les ETATS ni les GROSSES Structures industrielles ne peuvent avoir une telle volatilité. Des variations de plus de 3% en valeurs et par an est un maximum. Donc que ce soit un dollar ou un yen ou un euro ou un Rouble n'a pas de sens à varier comme on le voit depuis 2 ans. Fait'es comme la chine constituez un "panier de monnaies" proportionnel à nos échanges commerciaux et financiers.

  • gogo119 il y a 12 mois

    0.5 % seulement ! C'est une plaisanterie, même si cela suffirait pour créer de la volatilité. Les rois de la désinformation ont encore frappés.