Après la baisse du Livret A : placez vos liquidités dans le PEL et l'assurance vie 

le
1

Après la baisse du taux du Livret A à 1 % ce 1er août, reconsidérez vos placements à court terme. Certes, compte tenu d'une inflation sur un an (hors tabac) à 0,5 % en rythme annuel en juin, votre livret rap­porte encore 0,5 % net d'inflation, d'impôts et de prélève­ments sociaux. Cela aurait pu être pire : le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, avait recommandé d'abaisser son taux à 0,75 %. Mais Michel Sapin, ministre des Finances, a voulu ménager les 63 millions de titulaires de ce livret défiscalisé. 

(lerevenu.com) - ? Un plan pour chaque membre de la famille Néanmoins, l'épargne dormant dans votre Livret A, dont vous n'avez pas besoin dans un avenir proche, serait mieux investie dans un PEL (plan d'épargne logement), qui rapporte au minimum 2,5% brut et 2,11 % nets de prélèvements sociaux. Faites-en le plein : vous pouvez y verser 61.200 euros. Évidemment, le plan est moins souple qu'un livret : tout retrait entraîne sa clôture, et pour prétendre à sa rémunération pleine et entière, il faut laisser votre argent quatre ans. Même si vous pouvez clôturer votre plan à tout moment sans être trop pénalisé : vos intérêts sont a minima recalculés au taux en vigueur du CEL. N'hésitez pas à ouvrir un PEL à vos enfants (un par personne) pour cumuler les plafonds. Et n'oubliez pas que les plans antérieurs à mars 2011 se conservent indéfiniment, même s'ils sont fiscalisés au bout de douze ans. Vous pouvez

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rougegre le mercredi 10 sept 2014 à 08:32

    Merveilleux l'assurance vie ... argent bloqué pendant des lustres et si cloture avant terme fortes pénalités ...