Apple : même les ventes d'iPhone ne montent pas jusqu'au ciel...

le
0
File d'attente devant une boutique Apple. (© K. Nogi / AFP)
File d'attente devant une boutique Apple. (© K. Nogi / AFP)

On connaît le dicton boursier : les arbres ne montent pas jusqu'au ciel. Mais il était jusqu'à présent permis de douter de la pertinence de la maxime sur les ventes d'Apple, tant celles-ci battaient régulièrement des records. 

Jusqu'à hier… La marque à la pomme a annoncé mardi un recul de 16% sur un an des ventes trimestrielles de son smartphone vedette, l'iPhone. C'est du jamais-vu depuis le lancement du produit en 2007. Le groupe informatique américain a écoulé 51,19 millions de téléphones sur le deuxième trimestre de son exercice décalé (janvier-mars), contre 61,17 millions sur la même période un an plus tôt.

Résultats financiers décevants

Certes, le recul des ventes d'iPhone était largement anticipé. Le directeur général d'Apple, Tim Cook, avait lui-même dit s'y attendre en janvier. Mais il s'accompagne en outre de résultats financiers décevants.

Le chiffre d'affaires a reculé de 13% à 50,6 milliards. D'après Charlie Bilello, analyste chez Pension Partners, c'est la première fois que cela arrive depuis le premier trimestre de 2003. Le bénéfice net a, lui, baissé de 22%, à 10,5 milliards.

La situation ne semble pas partie pour s'arranger sur le trimestre en cours, pour lequel la marque à la pomme dit viser 41 à 43 milliards de dollars de chiffre d'affaires, bien moins que les 47 milliards anticipés jusqu'ici par les analystes.

Une chute de 7%

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant