Amundi dépasse les 1.000 milliards d'euros d'encours

le
0

(NEWSManagers.com) - Amundi écrit une nouvelle page de son histoire. A l'occasion de la publication de ses résultats, la société de gestion française a en effet annoncé avoir franchi pour la première fois les 1.000 milliards d'euros d'actifs sous gestion " avec un an d'avance sur l'objectif qui avait été annoncé début 2014 " . " Il est à noter que cet objectif a été atteint quasi exclusivement par croissance organique " , note Amundi alors que " l'objectif du plan à moyen terme 2014 devait être réalisé au deux tiers par acquisitions et un tiers seulement par croissance organique " . Au 30 juin 2016, ses encours ressortent exactement à 1.003,8 milliards d'euros, en hausse de 5,2% par rapport au 30 juin 2015 (954 milliards d'euros).

Au cours du premier semestre 2016, Amundi a réalisé une collecte nette de 16,8 milliards d'euros, très loin cependant des 46,6 milliards d'euros de souscriptions nettes enregistrées au premier semestre 2015. Sur le seul deuxième trimestre 2016, sa collecte nette a nettement ralenti, ressortant à 3 milliards d'euros, contre 13,8 milliards d'euros au premier trimestre 2016 et contre 22,6 milliards d'euros au deuxième trimestre 2015.

Dans le détail, au cours des six premiers mois de l'année 2016, la collecte est concentrée sur les actifs moyen-long terme, avec 17,2 milliards d'euros de flux nets entrants, soit 4% des encours de début de période (annualisé). Toutes les classes d'actifs ont contribué, notamment les actions qui ont collecté 5,7 milliards d'euros, ainsi que les obligations (6,3 milliards d'euros de collecte nette) et la gestion multi-actifs (2,7 milliards d'euros de souscriptions nettes). Les actifs réels ont également connu une activé soutenue, avec 1,7 milliard d'euros de collecte dans l'immobilier et 1,7 milliard d'euros de collecte également dans les produits de volatilité, a précisé Amundi.

En termes de segments de clientèle, le " retail " affiche une " bonne résistance " avec 10,1 milliards d'euros de souscriptions nettes au premier semestre 2016 (dont 8,3 milliards d'euros au deuxième trimestre 2016), soit 60% de la collecte nette semestrielle d' Amundi. Ce sont les coentreprises qui ont apporté l'essentiel de cette collecte, avec 10,2 milliards d'euros de flux nets entrants. Pour leur part, les " distributeurs tiers " ont engrangé 3,7 milliards d'euros de souscriptions nettes au cours du trimestre écoulé. Seul bémol : les réseaux France accusent une décollecte nette de 4 milliards d'euros à l'issue du premier semestre 2016, malgré une collecte nette de 600 millions d'euros au deuxième trimestre 2016. Au 30 juin 2016, les encours des clients " retail " s'établissent à 268 milliards d'euros, en hausse de 6,8 % sur un an.

Le segment " institutionnels " affiche également une bonne dynamique, avec une collecte nette de 6,7 milliards d'euros au premier semestre 2016, et ce en dépit d'une décollecte nette de 5,3 milliards d'euros au cours du deuxième trimestre 2016. Au 30 juin 2016, les encours des clients " institutionnels " s'inscrivent à 736 milliards d'euros, en progression de 4,7% sur un an.

En termes de répartition géographique, la collecte nette du premier semestre 2016 a été réalisée à plus de 90% à l'international, soit 15,2 milliards d'euros de souscriptions nettes. Dans le détail, 79% de la collecte nette hors de France a été réalisée en Asie et 26% en Europe. Au 30 juin 2016, les encours internationaux s'établissent à 261 milliards d'euros, en augmentation de 22,4% par rapport au 30 juin 2015.

A l'issue du premier semestre 2016, Amundi a dégagé un résultat part du groupe de 278 millions d'euros, en hausse de 1,4% par rapport au premier semestre 2015. Son résultat brut d'exploitation ressort à 403 millions d'euros, en léger repli de 0,1% sur un an. En revanche, ses revenus nets ont reculé de 1,3% sur un an pour s'établir à 838 à fin juin 2016 contre 849 millions d'euros à fin juin 2015. La faute, notamment, aux commissions de surperformance qui ont baissé de 1,3% sur un an pour ressortir à 53 millions d'euros au 30 juin 2016. Le coefficient d'exploitation d' Amundi s'est encore amélioré au premier semestre 2016, ressortant à 51,9% contre 52,5 au premier semestre 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant