Amoeba : un retard qui passe mal

le
1
Amoéba veut remplacer le chlore en utilisant une amibe non pathogène capable de détruire les bactéries présentes dans l'eau. (© Amoéba)
Amoéba veut remplacer le chlore en utilisant une amibe non pathogène capable de détruire les bactéries présentes dans l'eau. (© Amoéba)

Petit rappel : Amoéba est une société fondée par Fabrice Plasson qui veut remplacer le chlore en utilisant une amibe non pathogène capable de détruire les bactéries présentes dans l’eau. L'entreprise s'est introduite en Bourse en juillet 2015.

La solution biologique d’Amoéba a plusieurs avantages sur les techniques chimiques actuelles. Elle élimine une plus grande proportion des bactéries contenues dans l’eau, elle n’est pas dangereuse à manipuler, elle est moins agressive pour les structures et, enfin, elle évite le rejet de produits chimiques dans la nature. Dans un premier temps, le groupe vise le marché des tours aéroréfrigérantes. 

Il ne manquait plus qu'une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour lancer la machine. Problème : une AMM provisoire pour la France et l'Europe était envisagée en mai dernier mais la société a précisé hier dans un communiqué qu'elle ne devrait finalement être disponible qu'au cours du second semestre.

Projections de ventes décalées

Amoéba précise dans son communiqué, qu'«en conséquence, […] les projections de ventes en France et en Europe devraient être décalées d'un semestre par rapport au planning annoncé. Les premières ventes sous AMM provisoire devraient être attendues début 2017.» L'entreprise indique toutefois qu'elle dispose d'une trésorerie suffisante pour assumer ce

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 6 mois

    MDR...ça fait amateur. L'AG, c'est quand ?