Amoeba : un nouveau retard qui passe mal

le , mis à jour le
0
Amoeba a développé une technologie pour traiter l'eau des tours aéroréfrigérantes des industriels. (© Amoeba)
Amoeba a développé une technologie pour traiter l'eau des tours aéroréfrigérantes des industriels. (© Amoeba)

Amoeba a développé une technologie pour traiter l’eau des tours aéroréfrigérantes des industriels. Elle est présentée comme supérieure aux solutions actuelles à base de chlore et a entrainé de nombreuses marques d’intérêt de la part de distributeurs dans plusieurs pays. Pour lancer la commercialisation de son produit, la start-up doit toutefois obtenir une autorisation de mise sur le marché provisoire (AMM) en France.

Cette autorisation doit être délivrée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Elle était attendue d’ici fin 2016 (après, déjà, plusieurs mois de décalage) mais ne sera finalement pas obtenue «avant la fin du premier trimestre 2017», selon les analystes de Bryan Garnier.

Éléments complémentaires

La société a en effet annoncé n’avoir reçu «qu’une première ébauche du rapport d’évaluation» de la part de l’Anses et a «jusqu’au 14 décembre 2016» pour fournir des éléments complémentaires à l’agence.

Ce premier rapport a, toutefois, « validé les éléments que nous avons déjà communiqués à l’Anses », nous a précisé le président, Fabrice Plasson. Le groupe dispose en outre déjà de tout ce qu’il doit lui remettre d’ici mi décembre. « Il s’agit principalement d’une étude que nous avions réalisée pour le compte de l’agence de protection de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant