Alstom sort du CAC 40 : faut-il vendre le titre ?

le
3
La profondeur du carnet de commandes et le bilan très solide sont des atouts de premier ordre pour le groupe. (© Alstom)
La profondeur du carnet de commandes et le bilan très solide sont des atouts de premier ordre pour le groupe. (© Alstom)

Le titre Alstom quittera le CAC 40 le 21 mars, remplacé par Sodexo. Ce n’est pas une surprise, car la valeur a perdu 25% en un an et 42% en cinq ans. L’offre publique de rachat d’actions qui s’est achevée en janvier a aussi eu pour conséquence mécanique de réduire la capitalisation boursière.

Mais une incertitude est maintenant levée, et les investisseurs vont pouvoir se concentrer sur les fondamentaux du nouvel Alstom, recentré sur le ferroviaire.  Le 30 mars, l’industriel fera le point sur ses perspectives stratégiques. 

Un bilan très solide

Nous sommes confiants. La profondeur du carnet de commandes et le bilan très solide sont des atouts de premier ordre pour le groupe. Les marges devraient s’améliorer progressivement et la génération de trésorerie sera moins volatile qu’auparavant.

Nous visons un premier objectif à 26 euros. Achetez.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1374923 il y a 9 mois

    que voulez-vous c'est le RevenuL ....

  • stan38 il y a 9 mois

    Quand on énonce autant de banalités dans une analyse faite par un stagiaire, on ne peut espérer vendre un journal qu'à des gogos inexpérimentés en matière économique...et il y a pléthore, même au gouvernement pour cette espèce.

  • ericlyon il y a 9 mois

    Un titre qui incite plutôt à vendre et un article qui se termine par "achetez". Malheureusement comme il y a 100 fois plus de gens qui voient le titre que de gens qui lisent l'article celui-ci a finalement une incidence négative.