Allemagne-Fin de la grève des trains sans accord salarial

le
0

BERLIN, 10 mai (Reuters) - La circulation des trains a commencé à revenir progressivement à la normale dimanche en Allemagne, les conducteurs ayant mis fin à un mouvement de grève de près d'une semaine, le plus long dans l'histoire de Deutsche Bahn. DBN.UL La grève s'achève cependant sans accord sur les salaires et le temps de travail. Les syndicats ayant jusqu'à présent rejeté les propositions de médiation du gouvernement, une reprise du mouvement demeure possible. La grève, qui avait débuté lundi pour le fret et mardi pour les passagers, a provoqué de fortes perturbations dans un pays où 5,5 millions de personnes empruntent chaque jour le réseau ferroviaire et où un cinquième des marchandises (620.000 tonnes par jour) transitent par les chemins de fer. Selon certains économistes, elle aurait coûté jusqu'à 750 millions d'euros à l'économie allemande. Le trafic restera perturbé dimanche et ne devrait revenir totalement à la normale que lundi, a précisé Deutsche Bahn dans un communiqué. Le syndicat GDL, qui représente 20.000 conducteurs de train mais défendait pour l'occasion également les intérêts d'autres métiers du rail, réclamait une hausse des salaires de 5% et une réduction du temps de travail de 39 à 37 heures hebdomadaires. Deutsche Bahn, qui emploie 200.000 personnes, a proposé une hausse de 4,7% et le versement d'une prime de 1.000 euros en une seule fois. Mais l'entreprise publique a refusé de laisser GDL négocier au nom des autres professions, comme l'exigeait le syndicat. (Michael Nienaber; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant