Air France, une grève pendant la COP21 ?

le
8
40 000 personnes sont attendues à la COP21, la plupart arrivant à Paris en avion. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
40 000 personnes sont attendues à la COP21, la plupart arrivant à Paris en avion. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

L'ambiance risque d'être tendue du 30 novembre au 11 décembre lors de la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, résumée par l'acronyme COP21. Elle se tient au centre d'expositions de l'aéroport du Bourget. L'Élysée en fait une affaire personnelle autant en termes de rayonnement international du président Hollande qu'en direction de l'électorat écologiste entre les deux tours des élections régionales. Des projets de grèves et de manifestations inquiètent au plus haut point les autorités dans un département, le 93, aux banlieues plutôt difficiles et à quelques kilomètres de l'aéroport de Roissy-CDG où un conflit social majeur agite Air France avec des épisodes judiciaires pendant cette période. Pas moins de 40 000 personnes sont attendues à la COP21, la plupart arrivant à Paris en avion.

En 1998, le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), en conflit sur un projet de baisse de salaires contre des échanges d'actions d'Air France, avait réussi une très belle opération en se mettant en grève dix jours avant le Mondial de foot. Air France, transporteur officiel de la manifestation, avait cédé. Le SNPL a toutefois indiqué cet été qu'il ne ferait pas grève. Un durcissement du conflit n'est toutefois pas exclu. Cela obligerait le gouvernement à intervenir plus directement.

Le pire avec Ségolène Royal

S'il s'agit d'un moratoire sur la taxe Chirac, de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mercredi 28 oct 2015 à 08:12

    Loupent pas une.....

  • c.avion le mercredi 28 oct 2015 à 07:32

    Parfait pour ceux qui travaillent et qui ont besoin d'utiliser les avions pour se déplacer !On sera bientôt tous prisons de ces minorités qui ne pensent qu'à profiter du système pour leur intérêt personnel !! Ras le Bol

  • remimar3 le mercredi 28 oct 2015 à 07:28

    Dans un monde mondialisé, avec une concurrence exacerbée, le maintien des avantages acquis devient impossible. Ce ne sont plus les hommes politiques qui gouvernent mais plutôt l'économie qui dicte sa loi. Les syndicats auront beau lancer des incantations, la réalité est dure à avaler mais pourtant bien réelle.

  • e_remond le mercredi 28 oct 2015 à 06:58

    Air France tisse son SNCM............

  • squal72 le mercredi 28 oct 2015 à 06:36

    Les gens attendus pour la COP21 n'utilisent pas les lignes commerciales du peuple !!! Ils prennent des avions privés !!!

  • ttleme le mercredi 28 oct 2015 à 06:32

    Au moins ils seront en accord avec la COP21, ils favoriseront la baisse des émissions de CO2 et ne participeront pas au transport de 20000 glandus (combien auront un rôle décisionnel ???) venus faire du tourisme à bon compte pour ensuite se gausser d'y avoir été; comme YAB.

  • b.renie le mercredi 28 oct 2015 à 06:31

    Cela ne s'appelle pas une grève. Cela s'appelle une action politique. Il faudra revoir la définition du mot grève car son usage dévoyé se fait au mépris du suffrage universel

  • b.renie le mercredi 28 oct 2015 à 06:14

    Les syndicats ne ratent pas une marche vers la sottise.