Air France : le pire est à venir ?

le
8
Selon la direction, aucune réduction d'effectifs n'est prévue après 2017. 
Selon la direction, aucune réduction d'effectifs n'est prévue après 2017. 

À Air France, un plan social peut-il en cacher un autre ? Selon Le Canard enchaîné, le plan de restructuration annoncé lundi et qui comprend 2 900 départs volontaires n'est qu'une première étape. Il « sera suivi, après 2017, d'une autre saignée, qui, elle, portera sur 5 000 suppressions d'emploi » affirme le journal satirique qui paraît ce mercredi. Le Canard s'appuie sur « des documents que n'auraient pas dû recevoir certains syndicalistes ». Une information aussitôt démentie par Air France auprès de l'AFP.

« Air France dément ces chiffres et rappelle que le plan de restructuration de son réseau long-courrier annoncé [lundi] générera d'ici à 2017 un sureffectif estimé à 2 900 personnes », a indiqué la direction dans un communiqué. « Il n'existe aucun plan concernant les évolutions d'effectifs en 2018, 2019 et au-delà », ajoute-t-elle. Elle précise avoir « travaillé sur différentes hypothèses », jugeant qu'il « n'est donc pas surprenant que des chiffres non confirmés circulent aujourd'hui ».

Contacté, un porte-parole d'Air France a précisé que le sureffectif de 2 900 personnes incluait l'année 2017. Plusieurs sources syndicales affirment que ce sureffectif ne correspond qu'à la première phase en 2016 du plan de restructuration. Elles redoutent des suppressions de poste supplémentaires en 2017, portant le total jusqu'à 8 000.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dlabore le lundi 12 oct 2015 à 16:20

    vous avez raison ,il faut attendre le rachat par easyjet ou ryanair , le salaire divise par 4 et temps de travaille multiplier par 2, merci la CGT

  • M3417926 le mercredi 7 oct 2015 à 09:29

    Il n'y a aucun doute sur le fait que les commentaires sur cette affaire sont pour l'instant encore idéologiques mais une voie s'ouvre vers l'analyse et cela va dépasser largement l'espace financier car il va falloir maintenant se situer sur l'échiquier qui organise l'espace France. En d'autres termes, les commentaires ne sont que le reflet d'habitude de pensée et non de solution contre le chômage de masse organisé volontairement par l'exécutif qui exécute ses entreprises.

  • M3417926 le mercredi 7 oct 2015 à 09:14

    Si la France vient de dire stop au chomage et à la popérisation qui s'installe, des mouvements plus grands vont s'organiser et la scène politique va se concentrée entre extrême gauche et extrême droite : le reste est fini !

  • Cambio17 le mercredi 7 oct 2015 à 09:09

    Air France, la SNCM des airs ! CA stable, pertes en milliards d'euros depuis 5 ans ! Fonds propres négatifs, endettement de 10 milliards d'euros !

  • bern1616 le mercredi 7 oct 2015 à 09:02

    me font rire les pilotes,ceux licenciés sernot bien obligé de bosser dans d'autres boites ou y a pas les facistes cgt dans d'autres pays

  • ceriz le mercredi 7 oct 2015 à 08:10

    la compagnie va disparaitre rapidement.

  • M5845659 le mercredi 7 oct 2015 à 07:50

    Je suis écœuré par le système et certains responsables syndicaux.Je m'explique : Le syndicat des pilotes ne veut pas revoir sa copie pour sauver des emploies .Vous y croyez à ça ,moi je pense que les responsables syndicaux nous ont fait un dile avec la direction pour ne pas céder et comme cela la direction pourra licencié et bien entendu ce n'est pas fini. Pauvre France .C'est une république bananière !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • steimbcs le mercredi 7 oct 2015 à 07:49

    Mettez vous en grève comme cela il n'y aura plus aucun doute sur l'éventualité d'un second puis d'un troisième plan social et ceci jusqu'à la fin d'Air France. Ensuite l'ANPE vous versera de grasses indemnités et comme elle sera en déficit il y aura un plan de remise en cause des indemnités pour tous y compris ceux qui ont de réels petits salaires. Bravo les égoïstes.