Air France-KLM : pilotage sans visibilité

le
0
Un cockpit d'A380 Air France. (© A. Mitchell)
Un cockpit d'A380 Air France. (© A. Mitchell)

Avec un titre qui a plongé de 20% en l’espace de seulement trois mois et de 24% en un an, la compagnie aérienne ne parvient pas à transporter les investisseurs.

Déjà de très loin distancé par ses grands concurrents européens (Easyjet, IAG, Lufthansa, Ryanair), Air France-KLM accuse l’une des plus mauvaises performances boursières du secteur.

Il est vrai que les comptes trimestriels récemment dévoilés ne vont pas dans la direction d’un retour aux bénéfices, le groupe franco-néerlandais étant bien parti pour signer cette année un cinquième exercice consécutif de perte nette.

Bloc "A lire aussi"

Air France-KLM continue d’affronter des vents contraires, qui ne cessent de se renforcer. Du fait de sa politique de couverture carburant et de la remontée du dollar face à l’euro, le groupe piloté par Alexandre de Juniac ne profite absolument pas de la chute du cours du pétrole, qui entraîne au contraire un durcissement de la concurrence. Et ce, en particulier sur le réseau long-courrier, où Air France-KLM subit une pression inédite sur ses recettes dans une activité pourtant traditionnellement vache à lait.

Face à ce contexte adverse, la direction a décidé d’accélérer une nouvelle fois les réductions de coûts, des mesures qui devront toutefois obtenir le feu vert des syndicats des salariés d’Air

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant