Air France-KLM : la visibilité reste trop limitée

le
0
Un boeing 737 de la compagnie low cost Transavia. (© P. van Marion)
Un boeing 737 de la compagnie low cost Transavia. (© P. van Marion)

Lâ¤(TM)action du transporteur aérien a décroché de 5% le' février, plombée par lâ¤(TM)annonce dâ¤(TM)un quatrième exercice consécutif en perte nette. Au passage, les dirigeants ont abandonné leur objectif dâ¤(TM)une hausse de la rentabilité brute dâ¤(TM)exploitation de 8 à 10% par an à lâ¤(TM)horizon 2017. Une visée dévoilée il y a à peine six mois.

Le plan Perform 2020 devait alors mettre le cap sur la croissance. Le programme de restructuration va être accéléré, avec de nouvelles coupes dans les investissements et les effectifs. Plus inquiétant, le long-courrier, activité traditionnellement vache à lait, est sous pression, et le désendettement marque le pas.

Bloc "A lire aussi"

En outre, le groupe franco-néerlandais reconnaît quâ¤(TM)il ne profite pas de la chute du cours du pétrole. La visibilité est trop limitée pour tenter un pari sur le titre, qui bénéficie dâ¤(TM)une prime de valorisation injustifiée de plus de 50% sur Lufthansa, bien plus rentable.

Nous sommes à vendre sur le titre de la compagnie aérienne depuis novembre 2014. Nous maintenons ce conseil pour le moment.

© Photo Pieter van Marion

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant