Adocia : encore de beaux projets à licencier

le
0
Des données cliniques très encourageantes ont été publiées avec «BioChaperone Lispro» en février. (© Adocia)
Des données cliniques très encourageantes ont été publiées avec «BioChaperone Lispro» en février. (© Adocia)

La biotech lyonnaise a publié des résultats annuels marqués par une perte opérationnelle de 17 millions d'euros, contre 4,3 millions en 2013. Néanmoins, suite à l'accord passé avec le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly, en décembre dernier, Adocia a significativement renforcé sa position de trésorerie, qui passe de 19 à 50 millions d'euros.

Plus que ces chiffres, c'est l'actualité du portefeuille de produits d'Adocia qui a retenu l'attention des investisseurs. En janvier, les premiers essais cliniques menés conjointement avec Lilly sur l'insuline ultra-rapide «BioChaperone Lispro» ont démarré. Et en février, des données cliniques très encourageantes ont été publiées, concernant Hinsbet, une insuline humaine à action rapide.

L'actualité en provenance des géants du diabète et plus particulièrement de l'insuline, fait aussi écho. Eli Lilly a en effet annoncé fin février un important retard (au moins un an) dans le dépôt de la demande de commercialisation de Peglispro, une insuline basale (longue durée) en cours de développement. L'américain dit vouloir mener des essais cliniques supplémentaires, en raison d'une suspicion de toxicité hépatique. Mais certains analystes estiment que le projet pourrait être finalement être abandonné.

Bloc "A lire aussi"

Il est vrai qu'en face de lui, le

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant