Adidas optimiste pour 2016

le , mis à jour à 09:28
0
ADIDAS OPTIMISTE EN 2016 AVEC L'EURO DE FOOTBALL NOTAMMENT
ADIDAS OPTIMISTE EN 2016 AVEC L'EURO DE FOOTBALL NOTAMMENT

HERZOGENAURACH, Allemagne (Reuters) - Adidas pense que son bénéfice net et son chiffre d'affaires continueront de croître à un rythme soutenu cette année grâce à un gros effort commercial, à une hausse des dépenses de consommation, à une gamme de produits innovants et à de grands événements sportifs comme l'Euro 2016.

L'équipementier sportif allemand, qui s'était déjà montré optimiste à l'occasion de la publication de ses comptes provisoires de 2015 en février, prévoit pour cette année une hausse de 10% à 12% aussi bien de ses ventes, hors effets de change, que de son bénéfice net.

Nike, le grand rival d'Adidas, semble croître encore plus vite, grâce notamment à une demande soutenue en Amérique du Nord et en Chine. Hors effets de change, le géant américain a annoncé une hausse de 20% de ses commandes entre décembre et avril.

Les investisseurs ont reproché à la direction d'Adidas le terrain perdu sur Nike ces dernières années.

Mercredi, le groupe a proposé la nomination à son conseil de surveillance de l'homme d'affaires égyptien Nassef Sawiris et de Ian Gallienne, patron de la holding d'Albert Frère, actionnaires depuis peu de l'équipementier, qui changera cette année de numéro un.

Nassef Sawaris et le Groupe Bruxelles Lambert ont pris l'un et l'autre des participations de plus de 5% au cours de l'année écoulée.

En janvier, Adidas avait annoncé que Kasper Rorsted, actuel président du directoire d'Henkel, prendrait les rênes en octobre, espérant que ce dernier pourrait rééditer les réductions de coûts et la hausse des profits réalisées au cours de ses huit années à la tête du géant des produits de consommation courante.

"Nos livres de commandes sont pleins dans toutes les grandes catégories. Et nos marques devraient s'illustrer lors des grands événements sportifs de l'année", déclare Herbert Hainer, actuel président du directoire d'Adidas, cité dans un communiqué.

Adidas avait annoncé en février une hausse du chiffre d'affaires de 10% à 16,9 milliards d'euros, hors effets de change, et une progression de 12% de son bénéfice net des opérations poursuivies, à 720 millions d'euros en 2015.

Pour le seul quatrième trimestre 2015, le groupe a accusé une perte nette de 44 millions d'euros et réalisé un chiffre d'affaires en progression de 15%, à 4,167 milliards. Les analystes financiers avaient anticipé en moyenne -39 millions et 4,151 milliards.

Les ventes de la marque Adidas ont été très soutenues en Europe occidentale et en Amérique du Nord, avec des hausses, hors effets de change, de respectivement 31% et 12%, faisant nettement mieux que la marque Reebok, dont les livraisons n'ont grimpé que de 5%.

Certains investisseurs espèrent que Kasper Rorsted envisagera une cession de Reebok, marque acquise en 2005 par Adidas en vue, alors, de contrer la domination de Nike sur le marché nord-américain.

(Emma Thomasson, Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant