282 000 euros pour un vase de René Lalique

le
0
Trois figues d'hommes de rené Lalique. Lot 75. (© Artcurial)
Trois figues d'hommes de rené Lalique. Lot 75. (© Artcurial)

Les collectionneurs n’ont pas raté ce rendez-vous, marqué par la dispersion d’une importante collection privée parisienne (lots 1 à 53), mais également par l’ensemble de l’aménagement des bureaux parisiens du Port Autonome de Marseille (lots 140 à 164), conçu par Maxime Old.

René Lalique, star de la vente 

C’est une création de René Lalique qui a dominé les enchères : un vase, Trois figures d’hommes (lot 75), en verre blanc moulé-soufflé à cire perdue, créé en 1913, a été adjugé 282 000 euros frais inclus. Après une longue bataille, c’est un enchérisseur au téléphone qui l’a finalement emporté. Il s’agit du troisième plus haut prix pour un vase de l’artiste aux enchères.

La vente avait débuté à 19 heures avec la dispersion d’une collection privée parisienne (lots 1 à 53). Elle totalise à elle seule 338 260 euors. Elle a notamment été marquée par le succès rencontré par les pièces d’orfèvrerie de Jean Puiforcat : un pot couvert (lot 28) s’envole à 15 000 euros, six fois son estimation.

Vente de mobilier créé par Maxime Old

En clôture de la vente, Arcurial dispersait le mobilier du bureau parisien du Port Autonome de Marseille, conçu par Maxime Old en 1970. Le bureau du président (lot 140), dessiné par Maxime Old, allie un design adoptant pleinement l’esthétique des années 1970, et des techniques héritées de l’Art

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant