1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vers une revalorisation des retraites complémentaires ?
Boursorama avec Pratique.fr17/05/2019 à 08:30

Si jusqu'aujourd'hui le système prévoyait une sous-indexation des pensions de retraite complémentaire, la situation devrait changer dès novembre prochain. Une revalorisation à hauteur du taux de l'inflation a en effet été décidée à l'issue d'une réunion des partenaires sociaux en avril dernier. La valeur d'achat du point devrait également changer. L'épineuse question du malus n'a en revanche pas été tranchée.

iStock-Richard Villalonundefined undefined

La valeur de service du point au niveau de l'inflation

Pour calculer le montant des pensions de retraite complémentaire, et depuis 2019 et la fusion des régimes, il faut se baser sur la seule valeur du point Arrco. Les points Agirc se sont vus appliquer un coefficient de conversion. C'est en multipliant cette valeur par le nombre de points acquis au cours de la carrière que l'on connaît le montant annuel de la pension versée au retraité. Jusqu'ici, le point était sous-indexé par rapport au taux d'inflation. C'est-à-dire que la pension était revalorisée à hauteur du niveau de l'inflation moins un point. C'est ainsi que la dernière revalorisation des retraites complémentaires de novembre 2018 était de 0,6 % (inflation à 1,6 % - 1 point). Ce qui constituait donc une revalorisation négative, et du pouvoir d'achat en moins, chaque année, pour les retraités. Les partenaires sociaux se sont mis d'accord en avril dernier pour revenir sur cette situation. Patronat et syndicats ont ainsi décidé de réévaluer ce point à hauteur du taux d'inflation. Et ce dès novembre prochain pour une période d'au moins 4 ans. Mieux, l'accord laisse même la possibilité d'une marge de manœuvre de 0,1 point. En clair, si l'inflation est de 1,5 %, la revalorisation des retraites pourra monter jusqu'à 1,6 %.

La valeur d'achat également revalorisée

La rencontre d'avril dernier entre partenaires sociaux a permis de revenir également sur une autre question importante : la valeur d'achat du point. C'est ce critère qui permet de déterminer le nombre de points auxquels vous avez droit grâce à vos cotisations. C'est avec ce nombre de points qu'on multiplie la valeur du point pour connaître le montant de la pension de retraite complémentaire. On parle également de salaire de référence. Pour calculer le nombre de points acquis par le retraité, la somme totale des cotisations doit être divisée par la valeur d'achat du point tel que : salaire brut par tranches x taux d'acquisition des points par tranche ÷ valeur d'achat du point = nombre de points acquis. Cette valeur d'achat du point est décidée chaque année par le régime, désormais fusionné, Agirc-Arrco au mois de novembre. Ainsi en novembre 2018, la valeur d'achat d'un point Agirc était de 5,816 6 € et celle d'un point Arrco de 16,722 6 €. Cette valeur d'achat devrait également être revalorisée en 2019, ont annoncé syndicats et patronat, et indexée sur l'hypothèse d'évolution des salaires.

Quid du malus ?

Un point qui n'a en revanche pas fait l'unanimité lors de la rencontre entre les partenaires sociaux est celui du malus. Alors que les syndicats souhaitent revenir sur cette question de 10 % de malus pendant 3 ans pour ceux qui choisissent de partir à la retraite dès qu'ils en ont rempli les conditions, le Medef continue de s'y opposer fermement. Le président de l'Agirc-Arrco a quant à lui demandé un report pur et simple de cette mesure.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    17 mai10:33

    Comparaison vaut raison: https://sauvegarde-retraites.org/article-retraite.php?n=868 "Ainsi, les régimes spéciaux - qui regroupent moins du cinquième des retraités (16,9 %) - allouent à leurs bénéficiaires plus du tiers des prestations totales (39,1 %)" "165,5 milliards d'euros répartis entre les 13 millions de retraités du régime général, contre 80 milliards d'euros attribués aux 4 millions de bénéficiaires des régimes spéciaux !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer