Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un décret réforme les congés bonifiés pour les fonctionnaires ultramarins
Boursorama avec Newsgene07/07/2020 à 15:15

Le décret daté du 2 juillet mais publié ce samedi vise ainsi « à moderniser le dispositif des congés bonifiés dans les trois versants de la fonction publique » (Pixabay)

Ces congés permettent d'effectuer périodiquement un séjour sur le lieu où le fonctionnaire a ses liens familiaux

Les fonctionnaires ultramarins qui exercent dans l'Hexagone, ou dans un autre territoire d'outre-mer que celui où ils ont leurs liens familiaux, auront désormais des congés bonifiés moins nombreux mais plus fréquents, selon un décret paru au Journal officiel. Instaurés en 1978, les congés bonifiés sont des jours de congé particuliers accordés aux magistrats, fonctionnaires et agents publics originaires d'un département d'outre-mer qui travaillent en métropole (35.000 personnes) ou dans un autre département d'outre-mer ou aux fonctionnaires originaires de métropole qui travaillent en Outre-mer.

« Moderniser le dispositif »

Ces congés permettent d'effectuer périodiquement un séjour sur le lieu où le fonctionnaire a ses liens familiaux (dits aussi « centre de ses intérêts moraux et matériels »). Il donnait lieu jusqu'à présent à une majoration de la durée du congé annuel, une prise en charge des frais de voyage du fonctionnaire et des membres de sa famille et au versement d'une indemnité. Emmanuel Macron avait annoncé en juin 2018 une réforme de ces congés.

Le décret daté du 2 juillet mais publié ce samedi vise ainsi « à moderniser le dispositif des congés bonifiés dans les trois versants de la fonction publique afin d'en permettre un bénéfice plus fréquent en contrepartie d'une diminution de leur durée ». Alors que ces congés se composaient jusqu'à présent de 65 jours (35 jours de congé annuel et 30 jours de bonification) que les fonctionnaires pouvaient prendre d'affilée pour rentrer dans leur territoire d'origine tous les trois ans, ils ne pourront pas désormais « excéder 31 jours consécutifs », mais pourront être pris tous les deux ans. Les fonctionnaires verront aussi leurs frais de transport « pris en charge » et non plus « remboursés » après l'achat.

La décision avait attisé la colère

Pour la fonction publique d'État, le décret « ouvre de nouveaux droits aux congés bonifiés au bénéfice des agents publics de l'État en contrat à durée indéterminée et des agents de l'État ayant leur centre d'intérêts moraux et matériels dans une collectivité d'outre-mer du Pacifique » (Wallis et Futuna, Nouvelle-Calédonie, Polynésie), qui étaient auparavant exclues de ce dispositif.

Cette réforme avait cristallisé la colère des fonctionnaires d'Outre-mer en 2019 et la ministre des Outre-mer avait assuré que le gouvernement « prendrait le temps de la concertation ». « Ce ne sont pas des avantages indus mais c'est bien un droit qui a été accordé aux fonctionnaires ultramarins travaillant dans l'Hexagone pour leur permettre de rejoindre leur famille et garder un lien avec le territoire », avait-elle expliqué en mai 2019 à l'Assemblée.

14 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    11 juillet11:18

    mirnan me fait l'honneur de faire une fixette sur moi, il n'a pas digéré que j'écrive que je n'avais pas voulu faire de gosse, j'ai quand meme le droit de ne pas souhaiter faire supporter toutes les grivèleries sociales et les utopies de gauche aux suivants. La vérité est crue, les gosses paieront, j'ai quand meme le droit de dire et bien pas les miens.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer