Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Téléphone, ordinateurs... faut-il les assurer avant son départ en vacances ?

Le Figaro01/07/2016 à 18:44

Certaines assurances, dites affinitaires, sont dédiées aux appareils « high tech » comme les tablettes, téléphones et ordinateurs portables. Avantages, inconvénients et mode d'emploi de ces assurances.

De plus en plus de consommateurs adhèrent à une assurance spécifique pour partir en vacances en toute sécurité avec leurs appareils électroniques mobiles: smartphones, tablettes tactiles, ordinateurs portables ou autres objets connectés. C'est ce qu'on appelle souscrire des assurances affinitaires.

Le principe des assurances affinitaires

Les assurances affinitaires sont des contrats d'assurance personnalisés, spécialement conçus pour protéger une certaine catégorie de population ou de consommateurs aux besoins similaires (exemple: assurance pour les golfeurs). Parmi eux, certains sont destinés à couvrir les produits nomades «high tech». Ils prévoient une indemnisation ou le remplacement de l'appareil en cas de vol ou de casse, par exemple durant un voyage ou des vacances.

Évitez les doublons d'assurance avec votre carte bancaire

Lorsque vos appareils à domicile subissent un sinistre (vol, dégât des eaux, incendie), ils sont couverts par l'assurance multirisque habitation. Mais hors de votre domicile, en voyage, en train ou en avion, cette assurance n'est plus efficace. En cas de vol dans un véhicule votre assurance auto peut parfois jouer. Si vos appareils sont vraiment coûteux ou très perfectionnés, ils méritent une couverture digne de ce nom. L'assurance pour appareils nomades est d'ailleurs souvent proposée au moment de l'achat de votre mobile.

Cependant, avant de commencer à chercher un contrat d'assurance adapté à vos besoins, vérifiez l'assurance de votre carte bancaire internationale. En effet, celle-ci peut couvrir votre smartphone, ordinateur portable ou même l'ensemble de vos produits nomades sans exception. Et ce, sans supplément de cotisation.

Tous les sinistres ne sont pas couverts

Autre conseil avant de vous laisser tenter par une telle assurance dédiée: lisez toujours le contenu du contrat et notamment la clause des exclusions. Car, si les prix sont à peu près similaires d'un assureur à l'autre (autour de 100 € par an), les contenus peuvent varier du tout au tout.

»» Lire aussi: Comment faire face à un vol dans un club de vacances?

Par exemple, certains contrats couvrent le vol, sans en détailler les circonstances. Donc, tous les types de vol sont a priori indemnisables. D'autres, a contrario, ne couvrent le vol qu'après une agression. Ce qui restreint beaucoup les possibilités d'indemnisation, sans parler de la difficulté de fournir des preuves de l'agression.

Quant à la casse, vérifiez précisément quel élément est réellement couvert: l'écran (très souvent exclu si l'appareil lui-même fonctionne encore), la batterie, les commutateurs, les touches...

À noter

Soyez attentif aux conditions d'indemnisation, l'assureur proposant souvent de réparer le matériel. Et lorsque le remboursement est proposé l'indemnisation se fait fréquemment sur la valeur à neuf en tenant compte, parfois, d'un coefficient de vétusté et toujours dans la limite d'un plafond.

Pensez à faire jouer la loi Hamon

La loi Hamon facilite la résiliation des contrats d'assurance. Grâce à elle, les consommateurs peuvent comparer les offres d'assurance et choisir celle qui leur convient le mieux. Ainsi, ils peuvent en changer au bout d'1 an si elle ne les satisfait plus. Ce principe vaut, non seulement, pour tous les contrats d'assurance «classiques» (habitation, auto, santé), mais aussi pour les assurances affinitaires et les extensions de garanties souscrites à l'occasion de l'achat d'un produit. De la sorte, vous pouvez faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleures garanties au meilleur prix.

»» Lire aussi: Est-il nécessaire de prendre une assurance- voyage?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.