1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault rend la voiture électrique abordable
Boursorama avec Pratique.fr06/04/2020 à 08:30

Un peu moins de quatre mètres de long, cinq portes, quatre vraies places, deux cents kilomètres d'autonomie... Ce ne sont pas les seuls arguments de la Spring, petite citadine électrique que Renault prévoit de commercialiser au printemps 2021. Elle affiche aussi un look branché, et, surtout, un prix qui défie toute concurrence pour un véhicule 100% électrique. Voyons tout cela de plus près !

iStock-Tramino.jpg

La Spring, troisième révolution de Dacia

C'est en effet sous le logo Dacia, que Renault a décidé de lancer son véhicule, répondant ainsi aux standards de sa filiale roumaine « low cost », qui produit des véhicules dotés de l'essentiel, mais conçus pour que leur prix soit réduit au maximum : simplification des composants, fabrication dans des pays à bas coût, etc.  C'est sous ce même concept qu'ont ainsi vu le jour la Logan il y a une quinzaine d'année, puis le SUV Duster. La Spring est donc qualifiée par le groupe au losange lui-même, de « 3eme révolution de Dacia ». Son prix de vente va effectivement révolutionner le marché de l'électrique... En incluant le bonus écologique, il devrait se situer entre 10 000 et 12 000 euros, soit bien en dessous du modèle électrique le moins cher ; la Skoda Citigo-e iV qui est, bonus déduit, proposée à 15 768 euros.

Dans la lignée de la Renault K-ZE déjà commercialisée en Chine

S'il est badgé Dacia, le Spring s'inspire clairement du Renault K-ZE dévoilé en Chine l'an passé, et qui était elle-même basée sur la Kwid, la citadine ultra low-cost imaginée pour l'Inde. Le Groupe s'est donc appuyé sur son savoir-faire, même s'il a légèrement remanié le style pour le vieux continent. Les caractéristiques techniques sont, elles, relativement similaires : une batterie de 26,8 kWh permettant une autonomie d'environ 200 km sur cycle WLTP, un moteur électrique 33 kW (45 ch.), une « recharge rapide », permettant de récupérer 80 % de la capacité en seulement 30 minutes... Le tout autorisant une vitesse de pointe de 105km /heure !

Un atout pour le bilan carbone du Groupe Renault

Comme tous les constructeurs, le groupe Renault subit les contraintes liées à la réduction de CO2. Avec le Spring, Dacia compense les rejets en CO2 du Duster qui, s'il est un succès commercial, pénalise grandement le bilan carbone du Groupe. Par ailleurs, le Spring devrait, outre sa commercialisation auprès des particuliers, être proposé en autopartage via le service Zity de Renault, accentuant encore ainsi le processus de compensation carbone, et permettant de réduire les risques de Renault d'écoper les importantes pénalités prévues en cas de dépassement de l'objectif d'émissions fixé par l'UE.

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • narkas
    08 avril10:14

    Non non . Bien réel ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer