Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quel budget prévoir pour vivre dans une résidence senior ?

Boursorama avec Pratique.fr13/02/2017 à 14:45

Si ce concept proposant un logement, des services de base et des prestations à la carte a de quoi séduire, il a surtout un coût qui peut être exorbitant.

Vivre dans une résidence service est un confort qui coûte encore cher

Des résidences pour personnes autonomes

Les résidences seniors sont des établissements réservés aux personnes âgées autonomes. Contrairement aux EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), ces établissements ne sont pas médicalisés. Ils proposent, en revanche, un large éventail de prestations qui permettent de faciliter l’autonomie des résidents. Une résidence sénior fournit les services nécessaires à la vie de tous les jours. Elle doit être construite à proximité de commodités telles que médecins, commerces, transports en commun et pharmacies. Toutes les résidences seniors assurent une présence 24 heures sur 24, l'accès à des espaces conviviaux mais aussi à des animations. Selon leur budget, les résidents peuvent choisir leur logement en fonction de leurs besoins et de la qualité des appartements proposés. Des aménagements fonctionnels tels que balcons, terrasses, visiophone, télévision par satellite, douches extra-plates, volets électriques, barres de maintien dans les douches ou les toilettes ou encore cuisine équipée peuvent être proposés. La taille des appartements varie du studio au T3 pour des surfaces généralement comprises entre 30 et 80m2. Créées pour faire face à la hausse du nombre de personnes âgées, les résidences séniors bénéficient à l’achat d’avantages fiscaux et du statut de location meublée à l’exploitation, très avantageux pour l’investisseur.

Quel budget ?

Peu d’exploitants de résidences séniors acceptent des propriétaires habitants. Les occupants sont donc en grande majorité locataires. Le prix de ces résidences incluent le loyer plus le forfait services. Celui-ci comprend la présence 7j/7 d’un personnel qualifié, la possibilité de participer à des animations ainsi que l’accès et l’entretien des espaces communs. Les tarifs sont très variables d’une résidence à une autre, en fonction du lieu et du standing. Si dans toutes ces structures, on peut trouver un restaurant pour des prix souvent raisonnables, certaines résidences de prestige disposent en plus de bibliothèques, de piscines ou de salles de sport. Les forfaits de base peuvent également varier entre les établissements. Par exemple, la télé assistance comprise dans le forfait services de certaines résidences seniors est en option dans d’autres. Des prestations supplémentaires comme les repas au restaurant, le ménage du logement, une aide au bricolage, un forfait coiffure/esthéticienne, la livraison des courses, etc. sont également proposés.
Tous ces services ont un coût et les tarifs appliqués sont par conséquent bien plus élevés qu’une simple location. La facture mensuelle se situe dans une fourchette allant de 600 à 1 500 € pour un studio, de 800 à 2 600 € pour un T2 et de 1 200 à 2 800 € pour un T3. A cela peuvent s’ajouter les charges personnelles (eau, électricité, gaz) si elles ne sont pas comprises dans le forfait.

Trucs et astuces

Les séniors peuvent également être accueillis dans des résidences « autonomie ». Offrant le même type de services, ces établissements sont le plus souvent gérés par des structures publiques ou des associations à but non lucratif. Le coût y est par conséquent plus modéré que dans les résidences séniors privées. Les logements sont en revanche généralement plus petits et les prestations moins luxueuses. Les tarifs des résidences « autonomie » sont compris entre 400 € et 1000 € mensuel.
Par ailleurs, pour aider à financer ces dépenses, il est possible de recourir, sous certaines conditions, à l’Aide Personnalisée au Logement (APL), au Fonds de Solidarité de Logement (FSL) et à l’allocation de logement sociale (ALS).

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.