Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Prestations sociales : ces 10 milliards d'euros d'aides qui ne sont pas demandées par les Français
information fournie par Moneyvox28/01/2022 à 08:50

Les Français ne font pas les demandes d'aides sociales auxquels ils ont droit ( Crédits: © Redpixel - stock.adobe.com)

Les Français ne font pas les demandes d'aides sociales auxquels ils ont droit ( Crédits: © Redpixel - stock.adobe.com)

RSA, allocation de rentrée scolaire, AAH, APL… les aides sociales sont nombreuses, et il est parfois difficile de savoir celles dont on peut bénéficier. Résultat : 10 milliards d'euros d'aides seraient non réclamées chaque année.

Par MoneyVox,

Pour le logement, les enfants, le handicap, les difficultés financières… les prestations sociales permettent de retrouver de l'air dans la gestion de son budget. Pourtant, par méconnaissance ou par lourdeur administrative, tous les Français ne réclament pas les aides auxquelles ils pourraient avoir droit. Selon le site Mes-Allocs.fr, le manque à gagner se chiffre à 10 milliards d'euros chaque année. Quelles sont les prestations les moins réclamées ? Pour quelles raisons ?

Les aides sociales, un coup de pouce bienvenu…

Les aides sociales se déclinent sous diverses formes et prennent de nombreux noms : aides au logement, allocation de rentrée scolaire , Revenu de solidarité active (RSA), etc. L'éventail des possibilités est large, et permet de couvrir au mieux les besoins de chacun. Mais cet avantage a aussi ses limites : il est difficile de connaître toutes les prestations existantes et de savoir avec précision celles auxquelles on est éligible, en particulier lorsque sa situation évolue. En effet, les critères d'octroi varient en fonction du type d'aide.

Pour tenter de résoudre la problématique d'accès aux prestations sociales, des sites internet spécialisés proposent leurs services. En y détaillant sa situation, il est possible d'obtenir un panorama complet des aides que l'on peut demander. Souvent gratuits, ces outils peuvent être complétés d'un accompagnement payant pour formaliser les demandes administratives auprès des services de l'Etat. C'est notamment ce que propose le site Mes-Allocs.fr, à l'origine des estimations sur le montant des prestations non réclamées.

… mais des demandes d'aides trop souvent oubliées

Selon Mes-Allocs.fr, ce sont environ 10 milliards d'euros d'aides qui ne sont pas demandées par de potentiels bénéficiaires, et ce chaque année. En tête des aides les plus oubliées : les prestations destinées aux personnes en situation de handicap. Ainsi, l'Allocation éducation enfant handicapé (AEEH) n'est pas demandée dans 85 % des cas, toujours selon les données collectées par Mes-Allocs.fr. Suit la prestation équivalente destinée aux adultes, l'Allocation adulte handicapé (AAH), dont le taux de non recours est de 61 %. Dans les deux cas, c'est la lourdeur administrative qui est évoquée par les bénéficiaires .La prime d'activité aussi souffre de cet inconvénient. Moins d'un bénéficiaire potentiel sur deux la perçoit. Plus que la demande initiale, c'est la nécessité d'actualiser ses revenus tous les trois mois auprès de la CAF qui pose le plus de problèmes. Le RSA (Revenu de solidarité active) rencontre également la même problématique, pour un taux de non recours estimé à 35 % selon Mes-Allocs.fr.

À l'opposé, les démarches administratives qui sont automatisées ont un taux de non recours extrêmement faible. Ainsi, dans le cas de l'allocation de rentrée scolaire, 95 % des personnes pouvant y avoir droit la perçoivent effectivement. Toutefois, ce système n'est pas applicable à toutes les prestations sociales existantes. L'Etat poursuit tout de même ses efforts pour simplifier l'accès aux aides sociales. Depuis le 1e janvier 2022, les nouveaux bénéficiaires du RSA sont ainsi automatiquement dirigés vers une autre aide, la Complémentaire santé solidaire (C2S). Le ministère de la Fonction publique indique ceci à ce sujet : "Nous estimons que 40 000 nouveaux bénéficiaires du RSA bénéficieront ainsi du dispositif".

3 commentaires

  • 27 janvier19:46

    Ils ne les demandent pas Fou.DANN, ils les ont d'office, et avec l'aide des associations qui se nourrissent des subventions elles mêmes.J'ai été dans la mouise, mais je n'ai jamais eu droit à quoi que ce soit.


Annonces immobilières