1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour ou contre Huawei ?
Boursorama avec Pratique.fr02/06/2020 à 10:00

Pleins phares sur le très controversé géant chinois des télécoms, acteur clé du développement de la 5G. En mai dernier, une dépêche de Reuters indiquait que Huawei pourrait finalement être autorisé à collaborer avec des entreprises américaines sur le développement de la 5G aux États-Unis. Le géant chinois, qui est le fournisseur emblématique de l' « internet des objets », a rejoint la liste noire de Washington en mai 2019. En cause : ses liens douteux avec le régime chinois. Décryptage

iStock-anilbolukbas

Un acteur clé du développement de la 5G

Créée en 1987 par Ren Zhengfei, un ancien ingénieur cryptographe de l'armée, la marque Huawei est entrée sur le marché occidental à la fin des années 2010, entrant en concurrence directe avec les géants Samsung et Apple sur le créneau des smartphones. Un marché sur lequel, en 2019, la firme a raflé la place de numéro 1 mondial à Apple. Déjà bien présent via ses antennes 4G, le géant chinois s'impose comme l'acteur clé du développement de l' « internet des objets », la 5G, dans le monde. Huawei est actuellement reconnu par les entreprises de télécoms comme l'un des acteurs les plus performants en matière de technologie et de matériel. En France, la moitié des antennes 4G de Bouygues et de SFR sont du matériel Huawei. D'un point de vue technique, le basculement vers la 5G aurait donc dû se faire sur les antennes 5G du même équipementier.

Un liste d'affaires troublantes

En mai 2019, le président américain Donald Trump a déclaré avoir placé la firme sur liste noire. Washington l'accuse de dissimuler des mouchards dans ses antennes pour le compte de Pékin. Le président américain a de surcroit exigé que tous ses alliés bannissent Huawei leurs futures installations 5G. Ces accusations d'espionnage ne sont que l'une des nombreuses affaires qui émaillent l'image de la marque depuis plusieurs années. Au début des années 2000, Huawei a également été reconnue coupable du vol d'une partie du code d'Alcatel. Il y a trois ans, le quotidien Le Monde a révélé une importante fuite de données au siège de l'Union Africaine (UA) à Addis-Abeba, vers la Chine. L'UA était équipée par Huawei. L'affaire la plus récente est l'arrestation au Canada, à la demande des Etats-Unis, de la fille du fondateur, Meng Wenzhou. L'entreprise est alors accusée par Washington d'avoir vendu du matériel à l'Iran.

Un acteur essentiel, malgré tout

Les géants français des télécoms militent en faveur de Huawei, qui représente un acteur essentiel, malgré tout, dans la course au développement de la 5G sur leur territoire.  Fin février, Martin Bouygues indiquait lors de la présentation des résultats de sa filiale que la perte du partenariat avec Huawei aurait « un effet de coût et de délai de nature à distordre la concurrence ». Une dépêche Reuters a récemment révélé que les Etats-Unis travaillaient à un assouplissement des restrictions visant le constructeur chinois pour lui permettre de collaborer avec des entreprises américaines. Ce volte-face s'explique par la crainte de l'administration de Donald Trump de voir se retarder le déploiement de la 5G sur le territoire états-unien. Selon les dispositions de l'accord, les entreprises américaines pourraient rencontrer les représentants de Huawei pour établir des standards 5G communs. Le calendrier du déploiement de la 5G s'est retrouvé bousculé par la crise sanitaire un peu partout dans le monde. En Europe, si elle n'apparait pas dans l'ordre des priorités de la France, des proches de Boris Johnson auraient récemment avancé que les accords qui autorisaient Huawei à participer au développement du réseau 5G au Royaume-Uni prendraient fin en 2023. Il y a quelques mois, le Premier ministre britannique faisait passer une loi autorisant Huawei à fournir le matériel nécessaire au développement de la 5G au Royaume-Uni.

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • missiles
    02 juin11:56

    @M091, c'est donner beaucoup d'importance à Israel. L'Australie, Les US et la Grande Bretagne (plus baucoup d'autres, la France a posé beaucoup de préalables) boycottent Huawai? tout ça pour Israel ? Vous êtes vraiment un obsédé !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer