1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : Grâce à une fausse annonce de sous-location, un escroc repart avec des milliers d'euros
Boursorama avec Newsgene22/01/2020 à 17:31

Paris : Grâce à une fausse annonce de sous-location, un escroc repart avec des milliers d'euros

Dans les villes où l'immobilier est en forte tension, les arnaques à la sous-location se multiplient. À Paris, un jeune couple a perdu près de 1 000 euros en pensant louer un studio dans le IIIe arrondissement. L'escroquerie, bien rodée, a fait deux autres victimes. Explications.

À Paris, trouver un logement relève du parcours du combattant. Désormais, plusieurs semaines de recherches sont souvent nécessaires avant de décrocher un appartement. Dans ce contexte, les locataires en recherche sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la sous-location. Une solution temporaire en attendant de trouver mieux, et qui fait parfois le bonheur des escrocs, comme l'explique Le Parisien, lundi 20 janvier.

La semaine précédente, au moins quatre personnes ont été victimes d'une escroquerie pour la location d'un même appartement, un studio en mezzanine située rue Vieille-du-Temple, dans le 3e arrondissement de Paris.

Il loue un appartement qui ne lui appartient pas

Parmi les victimes, un couple en recherche urgente. En attendant de trouver leur futur nid, les deux jeunes gens vivaient dans une location AirBnB. Ils expliquent avoir découvert l'annonce sur Le Bon Coin. Au moment de la visite, l'escroc prétend être le locataire de l'appartement.

« Le monsieur nous dit alors que plusieurs personnes sont intéressées, et que le premier qui dit oui et donne l'argent aura l'appartement... Pour nous c'était ok. On a donné 600 euros en espèces pour le premier loyer, il nous fait un contrat de location, nous a remis les clés, tout expliqué », raconte l'une des victimes au Parisien.

La clé ne fonctionne pas

Confiant, le couple s'acquitte d'une caution de 300 euros en espèces, et dépose quelques valises en attendant l'emménagement définitif. Mais lorsqu'il revient trois jours plus tard pour prendre possession des lieux, le soi-disant locataire est injoignable. Pire, la clé de l'appartement ne fonctionne pas. 

C'est finalement le propriétaire de l'appartement qui leur ouvre la porte. Ce dernier, qui louait son logement via un site d'annonces touristiques, a fait changer les serrures après avoir découvert l'arnaque. Le jeune couple, ainsi que les deux autres victimes ont déposé plainte. L'enquête a peu de chances d'aboutir : pour tout document personnel, le « locataire » n'avait eu à fournir au propriétaire qu'une photocopie de son passeport, et payait ce dernier en espèces. 

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ramseslj
    22 janvier19:21

    La limite de 1000€ concerne les pros, notamment les commerçants, rien n'interdit des espèces entre particuliers.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer