Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Locataires : où et comment placer votre argent ?
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr04/07/2018 à 16:35

Louer son logement signifie t-il vraiment "jeter son argent par les fenêtres" comme il est coutume de l'entendre ? Pas forcément, répondent certains experts de l'immobilier. Avec la fin de la hausse des prix de l'immobilier, acheter n'est plus aussi rentable et le ticket d'entrée est devenu très élevé. Il est peut-être donc plus judicieux d'investir dans d'autres placements, comme l'assurance-vie ou le PEA.

Locataires : où et comment placer votre argent ? / iStock.com - FatCamera

Locataires : où et comment placer votre argent ? / iStock.com - FatCamera

Miser sur l'assurance-vie

Si vous décidez donc de rester locataire et souhaitez tout de même un bon investissement à long terme, l'assurance-vie reste un placement de choix. En effet, compte-tenu des rendements toujours plus bas des placements sécurisés tels que le livret A, le LDDS (livret de développement durable et solidaire) ou encore le livret jeune qui plafonne à 2%, miser sur l'assurance-vie vous apportera de bien meilleures rémunérations. Et plus particulièrement avec un contrat multisupport. Avec ce type de contrat, vous pouvez ainsi choisir en toute liberté, selon le risque que vous acceptez de prendre, de placer votre argent sur telle ou telle action, obligation ou encore sur des supports monétaires. Vous gagnerez alors en performance mais ne serez pas assuré de garder la valeur en euros de votre épargne. Si vous ne souhaitez pas prendre ce risque, vous préférerez alors un contrat avec fonds en euros. Ce contrat ne dépend en effet pas des fluctuations des marchés financiers et vous permet de conserver votre épargne quoi qu'il advienne, ainsi que les intérêts. Ces intérêts varient en ce moment autour de 3,5%, alors qu'un contrat multisupport peut vous assurer des rendements supérieurs à 5%.

Investir dans un plan d'épargne en actions (PEA)

Une autre option est de se tourner vers un PEA. Là aussi vous pouvez espérer des rendements de 3 à 5% nets par an. Tout comme l'assurance-vie, le PEA requiert d'être placé au moins 8 à 10 ans pour être intéressant. Il demande aussi une certaine attention et des arbitrages fréquents afin de suivre l'évolution des marchés. Particulièrement recommandé depuis le vote de la "flat tax" à 30% à laquelle il n'est pas soumis, le plan d'épargne en actions permet en outre d'éviter les frais de gestion interne d'un OPCVM (organisme de placement collectif en valeurs mobilières). Le plafond du PEA, fixé à 150 000€, est déjà intéressant et peut être cumulé avec un PEA-PME à 75 000€, soit un investissement total de 225 000€. Autres avantages, vous pouvez alimenter votre PEA quand vous le souhaitez et sa sortie peut se faire en capital ou en rente viagère sans être soumise à l'impôt sur le revenu. Vous n'aurez que les prélèvements sociaux à 17,2% à payer lorsque vous retirerez votre épargne. Aujourd'hui près de 4 millions de PEA sont ouverts en France, pour environ 90 milliards d'encours.

Trucs et astuces

Sans devenir propriétaire de votre habitation principale, vous pouvez toutefois investir dans un autre logement, une autre ville, plus abordable et le louer à l'année.

1 commentaire

  • 04 juillet11:14

    a fuir car les prelevements vont augmentes


Annonces immobilières