Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les PEL anciens rapportent bien ! Est-ce la fin ?
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr15/10/2021 à 08:00

La Banque de France estime que les anciens PEL rapportent trop. Faut-il par conséquent craindre une révision à la baisse des taux ?

Les PEL anciens rapportent bien ! Est-ce la fin -iStock-MicroStockHub

Les PEL anciens rapportent bien ! Est-ce la fin -iStock-MicroStockHub

Rapport annuel sur l'épargne réglementée (2020)

Les PEL (plans épargne logement) ouverts avant le 1er mars 2011 affichent un rendement de 4,5 % en moyenne. Or, cela semble trop élevé pour la Banque de France qui voudrait que ces taux soient revus à la baisse. C'est dans son rapport annuel sur l'épargne réglementée (2020), paru début septembre 2021 et consultable/téléchargeable en ligne, que l'organisme a fait part de ses observations. Évidemment, l'année 2020 a été particulière puisqu'avec la crise sanitaire, le mode de vie des Français a évolué. Leur consommation a ainsi été « fortement restreinte », comme le formule la Banque de France, ce qui a induit un surplus d'épargne de leur part. Ainsi, fin 2020, les Français avaient mis plus de 110 milliards d'euros de côté, un montant inédit. Et à la fin du premier semestre 2021, ce surplus était estimé à 155 milliards d'euros. La Banque de France considère que dans ce contexte, la réglementation qui régit l'épargne a montré sa robustesse. Néanmoins, deux limites déjà mentionnées dans le rapport annuel sur l'épargne réglementée 2019 refont leur apparition. Il s'agit des LEP (livrets d'épargne populaire) dont le nombre est relativement bas alors qu'il pourrait être plus que doublé et passer ainsi de sept millions à 15 millions. Viennent ensuite les anciens PEL.

Le problème des anciens PEL

Les encours sur les anciens PEL sont égaux à 111 milliards d'euros pour, rappelons-le, un taux de rémunération de 4,5 %. Et c'est là que le bât blesse. Selon la Banque de France, « ces taux [...] pèsent sur le bon financement de l'économie française et sur l'équité sociale ». L'organisme ajoute que par rapport aux autres solutions de placement à moyen terme sans risque pour les épargnants, de tels taux apparaissent « en décalage ». La Banque de France rappelle en outre que les PEL ouverts avant mars 2011 peuvent générer des intérêts jusqu'à ce que les épargnants retirent les fonds. Ceux ouverts après sont, au bout de 15 ans, transformés de façon automatique en livrets d'épargne classiques. En résumé, la Banque de France trouve la rémunération des anciens PEL trop élevée et précise qu'ils sont en plus souvent employés comme instruments de placement et non comme instruments d'épargne logement.

Que propose la Banque de France ?

La Banque de France souhaiterait un alignement des taux à 1 % notamment pour que les personnes ayant ouvert un PEL avant mars 2011 et celles en ayant ouvert un après cette date soient sur un même pied d'égalité. Et la Banque de France n'est pas la seule de cet avis puisque la FBF (Fédération française bancaire) estime aussi que les taux des anciens PEL ne sont pas en ligne avec le marché actuel. Du côté du ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance, aucune révision des taux n'est pour l'instant prévue, mais cela ne signifie pas que ce ne sera jamais le cas.

10 commentaires

  • 15 octobre14:47

    Vu le plafond des versements, cela ne vas pas très loin, par titulaire d'un tel compte.


Annonces immobilières