Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le point sur le Livret d'épargne populaire

Boursorama avec Pratique.fr17/10/2016 à 11:30

Pour les épargnants modestes, le Livret d'épargne populaire (LEP) permet de constituer des économies dont les intérêts sont totalement exonérés d'impôts. Voici un point complet sur le LEP, ses caractéristiques et les conditions à respecter pour ouvrir un Livret d'épargne populaire.

Le LEP vous permet une épargne disponible sous certaines conditions

Le fonctionnement du Livret épargne populaire

Pour encourager les contribuables les plus modestes à se constituer une épargne de précaution, l'État garantit les montants investis dans un LEP et fixe le taux de rémunération à 1,25% par an, soit 0,50% de plus que le taux du Livret A. Les intérêts sont calculés par quinzaine, et à la fin de chaque année, votre banque verse les intérêts de votre Livret d'épargne populaire calculés au 31 décembre.
Le versement minimum pour ouvrir un LEP est de 30 euros. Le plafond maximal est de 7 700 euros, qui peuvent être dépassés par la capitalisation des intérêts annuels. Le Livret d'épargne populaire fonctionne sur la base de versements et de retraits libres.
Le taux d'intérêt majoré, la garantie de l'État et la disponibilité immédiate de votre épargne rendent le LEP particulièrement attractif, à condition de respecter les règles fixées pour son ouverture.

Les conditions d'ouverture d'un LEP

Vous pouvez ouvrir un Livret d'épargne populaire au guichet de toutes les banques françaises, à l'exception des banques en ligne, ou directement auprès du Trésor Public.
Pour l'ouverture d'un LEP, l'État fixe des conditions de ressources. Si vous êtes résident fiscal français, il vous suffit alors d'apporter à votre conseiller bancaire une copie de votre dernier avis d'imposition, qui montre que votre revenu fiscal de référence est inférieur au plafond prévu pour l'ouverture d'un Livret d'épargne populaire.
Chaque année, ce seuil évolue selon les règles fixées par l'article L.221-15 du Code monétaire et financier. En 2016, le revenu fiscal de référence indiqué dans votre déclaration de 2015 ne doit pas dépasser :
  • 19 255 euros pour un célibataire domicilié en France métropolitaine ;
  • auxquels s'ajoutent 5 141 euros par demi-part fiscale supplémentaire ;
  • soit, par exemple, pour une personne seule élevant 2 enfants, un plafond de revenus annuels de 29 537 euros pour bénéficier du LEP.
Une fois votre Livret d'épargne populaire ouvert, vous devez renouveler la démarche chaque année, en fournissant votre dernier avis d'imposition avant le 31 mars. Sans justificatif, votre LEP sera arbitrairement clôturé par votre banque.

Trucs & Astuces

Puisque les intérêts de votre Livret d'épargne populaire sont totalement exonérés d'impôts et de cotisations sociales, l'État limite le nombre de LEP qu'il est possible d'ouvrir. Ainsi, à la manière du Livret A, un contribuable ne peut ouvrir qu'un seul Livret d'épargne populaire. Pour un couple marié ou pacsé, cela porte donc à 2 le nombre de LEP qu'il est possible d'ouvrir, sachant qu'il est interdit d'en ouvrir au nom de vos enfants. Cela représente tout de même un maximum de 15 400 euros, placés dans des conditions particulièrement intéressantes en cette période de taux bas.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.