1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La flat tax pourrait s'appliquer aux PEA de moins de 5 ans

Mingzi06/12/2018 à 10:14

La flat tax pourrait s'appliquer aux PEA de moins de 5 ans (Crédit photo : Adobe Stock)

La Commission des finances du Sénat a voté un amendement pour étendre l'application de la flat tax aux gains constatés lors d'une sortie intervenant avant les 5 ans du PEA (Plan d'Epargne en Actions) ou du PEA-PME.

La fiscalité en cas de retrait avant 5 ans nuit à l'attractivitié du PEA

Depuis janvier 2018, les gains issus des placements financiers sont soumis à la flat tax ou PFU (prélèvement forfaitaire unique). Il s'agit d'un impôt forfaitaire de 30% qui se décompose en 12,8% d'impôts et 17,2% de prélèvements sociaux.

Néanmois, tous les placements financiers ne sont pas logés à la même enseigne : certains d'entre eux, comme l'assurance vie ou le PEA, ont totalement ou partiellement échappé à la flat tax. Ainsi, le régime fiscal du PEA a été maintenu inchangé : les gains constatés depuis le 1er janvier 2018 sont imposables au taux de :
-    39,7% (impôts + prélèvements sociaux) si le retrait ou rachat intervient avant la fin de la deuxième année suivant l'ouverture du PEA
-    36,2% (impôts + prélèvements sociaux) si le retrait ou rachat intervient entre la deuxième et la cinquième année
-    17,2% (impôts + prélèvements sociaux) si le retrait ou rachat intervient après la cinquième année

Les retraits efftectués avant les 5 ans du PEA seraient soumis à la flat tax

La Commission des finances du Sénat a estimé que le maintien d'un taux d'imposition élevé en cas de retrait ou de rachat avant 5 ans nuisait à l'attractivité du PEA et du PEA-PME par rapport à d'autres supports d'épargne.  

Elle a par conséquent voté un amendement qui vise à aligner l'imposition des gains constatés dans le cadre d'un PEA et d'un PEA-PME de moins de 5 ans sur celle applicable aux autres revenus du capital. Avec cette mesure, les gains constatés dans le cadre d'un PEA et d'un PEA-PME de moins de 5 ans seraient soumis à la flat tax de 30%. 

Ainsi, le taux d'imposition des gains issus d'un retrait intervenant avant la fin de la deuxième année du PEA passerait de 39,7% à 30%, et le taux d'imposition des gains issus d'un retrait intervenenant entre la deuxième et la cinquième année du PEA passerait de 36,2% à 30%. 

La Commission souligne que cette modification du taux d'imposition permet de conserver l'incitation à la détention de long terme, étant donné que le régime fisal du PEA au bout de cinq ans reste inchangé. 

Une mesure qui doit être votée par l'Assemblée

Pour que cette mesure soit mise en œuvre, il faut qu'elle soit votée par l'Assemblée nationale dans le cadre du budget 2019. 

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre des Comptes publics Olivier Dussopt a dores et déjà donné un " avis favorable " . 
 

20 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    07 décembre09:12

    @gstorti : à l'IS ? on parle des personnes physiques

    Signaler un abus

  • M5236172
    06 décembre17:13

    ...J'ai bien compris la "flat tax" à 30%.Ce sont des niveaux stratosphériques !!! mais bon comme vous voulez...Taxes sur taxes on siphonne partout pour quel résultat ?!

    Signaler un abus

  • dbourbie
    06 décembre16:18

    on est les champions

    Signaler un abus

  • gstorti
    06 décembre11:38

    Euh, hormis la CSG et ses composantes, le solde est soumis ,il me semble à l'IS? Et je crois pas que bolloré ou bettencourt, aie un PEA, en tout cas pas pour la défiscalisation. Mais ceux qui ont un PEA, ne serai-ce pas encore les classes moyennes? De toute façon pour moi la taxe flat, est une super CSG, qui ne demandera qu'a augmenter, 30, 35, 40, 50, 70? Pourquoi pas...

    Signaler un abus

  • b.paccia
    06 décembre11:28

    On devrait commencer par réduire le train de vie du Sénat. 565 000 000 €

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer