Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La baisse des prix immobiliers devrait se poursuivre en 2024
information fournie par Boursorama avec LabSense13/01/2024 à 08:50

Selon les notaires de France, les prix de l’immobilier ancien devraient continuer à baisser au premier trimestre 2024. Une bonne nouvelle pour les acheteurs, dans un marché miné par l’augmentation des taux et une production de crédits en berne.

La baisse des prix immobiliers devrait se poursuivre en 2024 / iStock.com - Zephyr18

La baisse des prix immobiliers devrait se poursuivre en 2024 / iStock.com - Zephyr18

-1,2 % au 3e trimestre 2023

Les prix de l’immobilier ancien ont une nouvelle fois légèrement baissé (-1,2 % en moyenne sur toute la France) en fin d’année dernière. Ces chiffres, confirmés par le rapport annuel du Conseil supérieur du notariat datant du 11 décembre dernier, démontrent une baisse moyenne de -2 % sur un an. Les notaires rappellent que les prix de l’immobilier ancien n’avaient jusqu’ici pas connu de baisse constante sur un an depuis 2015. Si l’on regarde les chiffres dans le détail, toutefois, en 2023, les prix de l’immobilier affichent en réalité une relative stabilité en Province (+0,5 % sur un an) et chutent de -5,3 % sur la même période en région parisienne.

Un ralentissement du marché

Loin d’être surprenante, cette baisse des prix s’explique par la hausse des taux d’intérêt, conjuguée à la baisse d’octroi de nouveaux crédits immobiliers. Selon les chiffres communiqués par la Banque de France le 8 janvier de cette année, l’octroi de nouveaux crédits immobiliers a de nouveau chuté en novembre 2023, passant à 8,7 milliards d’euros contre 9,2 milliards en octobre 2023. Le rapport du Conseil supérieur du notariat comptabilise quant à lui 928.000 transactions immobilières en septembre 2023, contre 1,13 million l’année précédente – soit -18 % sur un an.

Un pouvoir d’achat moins important

L’étude renseigne également sur l’évolution du pouvoir d’achat immobilier des acquéreurs, également en baisse sur tout le territoire. En moyenne, avec un remboursement de crédit de 800 euros mensuels sur vingt ans, on pouvait acquérir un appartement ancien de 36 m² durant les neuf premiers mois de 2023. Il s’agit d’une perte moyenne de 4 m² pour les acheteurs sur un an. Dans le cas de l’achat d’une maison avec un remboursement de 1 300 euros par mois sur vingt ans, la surface moyenne était de 97 m² - 14 m² de moins qu’en 2022 et une perte de pouvoir d’achat de 12 %.

-3 % en janvier 2024

Bien que les conditions d’octroi de crédits immobiliers ne soient pas près de s’assouplir, les acheteurs pourront cependant se réjouir, puisque la baisse des prix de l’immobilier ancien devrait se poursuivre en 2024. Les notaires estiment en effet que les tarifs devraient encore s’abaisser de 3 % en moyenne pour les appartements et de 3,4 % pour les maisons anciennes dans les prochaines semaines.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer