Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

L'inflation devrait baisser à partir de juin, selon la Banque de France
information fournie par Boursorama avec Newsgene10/02/2023 à 14:40

Le pic de l'inflation sera donc atteint d’ici juin, « peut-être même avant », a précisé François Villeroy de Galhau.  (Alexandra_Koch / Pixabay)

Le pic de l'inflation sera donc atteint d’ici juin, « peut-être même avant », a précisé François Villeroy de Galhau. (Alexandra_Koch / Pixabay)

D'après François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, le pic de l'inflation devrait être atteint d'ici le mois de juin, « peut-être même avant ». Cela ne signifie pas que les prix vont baisser mais qu'ils vont augmenter moins rapidement. Les prix de l'alimentation devraient rester élevés encore quelques mois.

C'est l'information qu'attendent de nombreux Français : quand l'inflation va-t-elle baisser ? Invité des 4 Vérités , sur France 2 , jeudi 9 février, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a donné un élément de réponse.

Pic de l'inflation d'ici juin

« Nous devrions connaître le pic de cette inflation dans le semestre et elle commencera à décroître (...) je pense, à partir de juin » , a-t-il indiqué au micro de Thomas Sotto. Et d'ajouter : « Nous allons ramener l'inflation vers 2% d'ici la fin de l'année prochaine ou début 2025. Ce n'est pas seulement la prévision de la Banque de France et de la Banque centrale européenne, c'est aussi notre engagement. »

Le pic sera donc atteint d’ici juin, « peut-être même avant » , a précisé François Villeroy de Galhau. Mais cela ne signifie pas que les prix vont baisser. Ils vont en réalité augmenter moins vite, l'inflation représentant un pourcentage d'évolution.

Les prix de l'alimentation au plus haut encore quelques mois

Certains prix baisseront probablement, à l'instar de certaines composantes de l'énergie, mais les ceux de l'alimentation « vont rester relativement élevés pendant les prochains mois et ensuite ils devront baisser progressivement, là aussi à partir de l’été » , a indiqué le gouverneur de la Banque de France, qui a également pointé du doigt les « incertitudes » de la situation actuelle.

D'après une estimation de l'Insee publiée mardi 31 janvier, l'inflation en France a légèrement accéléré le mois dernier sur un an en raison de la hausse des prix de l’alimentation et de ceux de l'énergie. L'indice des prix à la consommation (IPC), soit l'inflation calculée aux normes françaises, est en hausse de 6% sur un an en janvier, après +5,9% en décembre.

9 commentaires

  • 12 février19:24

    Je reste sceptique sur ceci, on verra ? Pour l'instant on n'est qu'en février 2023 et je suis loin d'être un devin comme Mr François Villeroy de Galhau.