1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'industrie du tabac s'essouffle
Boursorama avec Pratique.fr10/10/2019 à 08:30

Entre le développement de la cigarette électronique d'un côté et la lutte contre le tabagisme de l'autre, l'industrie du tabac est à la peine depuis plusieurs mois.

iStock-Squaredpixels

De moins en moins de fumeurs en France

On assiste en France à une lente mais continue diminution du nombre de fumeurs, la proportion d'entre eux par rapport au reste de la population française étant passée de plus de 30 % il y a cinq ans à près de 25 % actuellement. L'objectif des pouvoirs publics étant de se rapprocher autant que possible de la barre des 15 % comme cela est le cas aux États-Unis, avec un palier intermédiaire à atteindre de l'ordre de 22 %. Les choses avancent bien puisqu'en 2018 un million de fumeurs quotidiens ont écrasé leur dernière cigarette.  Cette tendance française est loin d'être un épiphénomène, car l'industrie du tabac a bien du mal à maintenir la tête hors de l'eau au niveau mondial. En témoignent les cours en Bourse des poids lourds de la cigarette et les multinationales que sont Philip Morris, Altria, Imperial Brands et British Tobacco. Tous ces mastodontes du tabac ont vu leur cours respectif chuter dans des proportions souvent des plus spectaculaires : 32 % de valeur en moins pour le cours d'Altria, 28 % en moins pour Philip Morris et même -49 % pour Imperial Brands et -41 % pour British Tobacco. Du jamais vu en trois années seulement. Ces grandes entreprises ont endigué quelque peu leurs pertes financières grâce à des hausses de taxes régulières mises en place par les états. Mais ce contre quoi ne peuvent lutter les cigarettiers est la chute de consommateurs quotidiens de leurs produits fondamentalement nocifs pour la santé.

La cigarette électronique terrasse la cigarette classique

Car dans le combat qui se joue depuis plusieurs années à présent entre la cigarette électronique et le tabac, la manche est en train d'être remportée plutôt facilement par la vapote. Rien qu'en France, l'organisme public Santé publique France avance des chiffres qui démontrent clairement un revirement de tendance : 600 000 fumeurs de moins rien qu'en 2019 et 500 000 vapoteurs de plus. En reculant un tout petit peu plus dans le temps, les chiffres sont encore plus probants puisque l'hexagone compte entre 2 et 3 millions de vapoteurs quotidiens depuis 2014, bon nombre d'entre eux étant des fumeurs repentis ayant délaissé totalement la cigarette. Au niveau mondial, les chiffres de la cigarette électronique sont également impressionnants : près de 21 millions de vapoteurs quotidiens et 98 % sont des anciens fumeurs de tabac. L'industrie de la cigarette électronique génère non moins de 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel. Soit autant de milliards qui ne rentrent plus dans les caisses des fabricants et vendeurs de cigarettes.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • UBOAT
    10 octobre09:37

    et a 4€ dans la rue ....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer