Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Immobilier : l'apport personnel redevient indispensable pour obtenir un crédit auprès des banques
information fournie par Boursorama avec Newsgene24/08/2020 à 15:59

Immobilier : l'apport personnel redevient indispensable pour obtenir un crédit auprès des banques

Immobilier : l'apport personnel redevient indispensable pour obtenir un crédit auprès des banques

Les banques sont désormais plus exigeantes avec les candidats au crédit immobilier. Le montant moyen des apports personnels exigés par les établissements bancaires a augmenté de près de 8 000 euros en un an, soit une hausse de 20 %. Mais des différences régionales subsistent.

Après une période de relâchement, les conditions d'emprunt dans le cadre d'un achat immobilier sont désormais plus strictes. L'apport personnel est ainsi redevenu incontournable pour obtenir un crédit. Contrairement à l'année passée où un candidat à l'achat pouvait demander un crédit sans apporter de fonds, les banques ont décidé de durcir leurs règles, rapporte BFM Immo . Au deuxième trimestre, le montant moyen du prêt a augmenté de près de 8 000 euros par rapport à 2019, selon le courtier La Centrale de financement

20 % sur un an

Au deuxième trimestre 2020, un prêt est obtenu à condition de dégager un apport de 47 700 euros contre 39 750 euros à la même période l'année dernière. Ce qui représente une augmentation de 20 % sur un an. Cette hausse est la conséquence de l'incertitude économique et de la pression exercée par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), souligne BFM Immo . Depuis fin 2019, celui-ci demande aux banques d'être plus prudentes quand elles accordent un crédit, en limitant les risques.

Des différences régionales

Toutefois, ce montant exigé pour l'octroi d'un crédit n'est pas le même selon les régions. C'est dans le Sud-Est que les banques se montrent les plus exigeantes. Au premier semestre 2020, un candidat au prêt immobilier devait ainsi fournir 14,1 % du montant total demandé en apport personnel. La région Rhône-Alpes (12,8 %) et l'Ile-de-France (12,4 %) complètent le podium. La région où le montant exigé est le plus faible reste le Grand Est (9,3 %).

Comme le rappelle La Centrale de financement, l'exigence des banques redouble lorsque le marché immobilier est en tension avec des prix élevés ou encore quand les candidats au prêt sont jeunes et donc plus fragiles financièrement.

0 commentaire

Annonces immobilières