Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gaz de schiste : quels sont les dangers ?

Boursorama avec Pratique.fr18/04/2016 à 13:50

L’exploitation du gaz de schiste est l’un des sujets les plus controversés dans le milieu de l’écologie. Bien qu’il soit prometteur, ce gaz pourrait provoquer des catastrophes majeures s’il était mal exploité.

Le gaz de schiste : pourquoi cet engouement ?

Revenons d’abord sur le gaz de schiste. C’est un gaz naturel, composé en bonne partie de méthane et présent à des profondeurs comprises entre 2 000 et 3 000 mètres.
C’est un gaz qui intéresse les investisseurs, pour des raisons multiples :
  • Il participerait à l’indépendance énergétique de la France : à l’heure actuelle, 98% du gaz français est importé ;
  • L’écologie pourrait y trouver son compte, car le gaz naturel produit moins de gaz à effet de serre que le charbon ou le pétrole ;
  • En outre, l’importation du gaz émet elle aussi des gaz à effet de serre. Une production locale serait ainsi plus écologique ;

Les problèmes de la fracturation hydraulique

Le problème du gaz de schiste est bien son exploitation. Etant situés à grande profondeur, les puits doivent descendre jusque-là, puis fracturer la roche qui l’entoure pour pouvoir récupérer le gaz. Pour cela, le gouvernement a d’abord compté sur la fracturation hydraulique, c’est-à-dire l’envoi d’eau sous haute pression (600 bars).
Mais avec l’eau, il faut envoyer des produits, prévus par exemple pour éviter la corrosion des tuyaux. Parmi ces produits, beaucoup sont controversés : s’ils étaient rejetés dans une nappe phréatique, située au-dessus des gisements, des personnes pourraient être contaminées. Parmi ces produits, il y a ceux que l’on appelle des « perturbateurs endocriniens », ou PE. Ce sont des produits qui peuvent créer des problèmes d’ordre hormonal.
Devant le tollé que ces produits ont suscité, le gouvernement a affirmé qu’il n’y aurait aucune exploitation tant qu’une alternative « propre » n’aurait pas été trouvée.

La recherche d’alternatives

Ainsi, depuis 2014, la recherche avance pour trouver une solution. A noter que sur le fond, l’opinion publique n’est pas hostile au gaz de schiste : près de 70% des Français approuvent la recherche d’une alternative.
Mais pour l’heure, aucune solution n’a véritablement fait l’unanimité. Pendant un temps, le fluoropropane a été envisagé : ayant la propriété de se mélanger au gaz de schiste, il pourrait être récupéré en même temps que lui et réutilisé. En outre, il n’est pas dangereux pour l’homme. Mais dans le cas d’une fuite, il constituerait un puissant gaz à effet de serre.
D’ailleurs, début 2016, une importante fuite issue d’un puits à gaz de schiste a beaucoup fait parler d’elle. Le méthane qui s’en est échappé a illustré les problèmes environnementaux que pose cette exploitation.

Trucs et Astuces

Surveillez l’actualité. Lorsque l’on aura trouvé une alternative propre à cette exploitation, des entreprises se lanceront sur ce créneau. Le secteur pourrait être incroyablement porteur, et ce sera l’occasion d’y investir.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.