Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

FCP et SICAV : tout savoir sur les OPCVM
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr18/12/2017 à 10:15

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières, ou OPCVM, permettent la gestion collective de fonds. Ces fonds d'investissement existent sous plusieurs formes, comme les SICAV ou les FCP, et sont généralement gérés par des sociétés de gestion. L’intérêt pour l’investisseur est l’optimisation de ses gains avec un risque minimum.

FCP et SICAV : tout savoir sur les OPCVM / iStock.com - KenDrysdale

FCP et SICAV : tout savoir sur les OPCVM / iStock.com - KenDrysdale

Rentabilité et réduction des risques

Les fonds mis à la disposition des OPCVM sont investis dans des valeurs mobilières, comme les actions ou les obligations. Ces instruments financiers sont inscrits à l’actif des OPCVM alors que ce sont les capitaux apportés par les souscriptions des épargnants qui figurent au passif des OPCVM. Ces porteurs de parts peuvent alors jouir des rendements et des performances dégagés par l'actif du fonds. Créés par des sociétés de gestion de portefeuille, les fonds sont composés de plusieurs autres fonds. La plupart des sociétés de gestion détiennent donc plusieurs fonds d'investissement correspondant chacun à un type de placement (actions, obligations, produits dérivés…) ou qui investissent indifféremment sur différents actifs en fonction des opportunités. Les fonds sont sélectionnés selon leur performance. Les avantages d’une gestion de plusieurs fonds performants sont alors un haut niveau de rentabilité et une réduction des risques.

Plusieurs types d’ OPCVM

Les OPCVM se retrouvent principalement sous deux formes juridiques. Les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable) sont des sociétés anonymes qui émettent des actions, avec un conseil d'administration, des assemblées générales et dont l'investisseur est actionnaire. Les FCP (Fonds Communs de Placement) s’apparentent à des copropriétés de valeurs mobilières qui émettent des parts. L'investisseur ne dispose d'aucun droit de vote. En détenant des parts de FCP, l’épargnant est responsable des dettes du fonds, proportionnellement à son investissement. Suivant la nature des actifs ou des secteurs d’investissement, il existe plusieurs types de FCP. Le FCPE (Fonds Communs de Placement d’Entreprise) investit dans le cadre de l’intéressement et de la participation des salariés d’une entreprise à ses résultats. Le FCPR (Fonds Communs de Placement à Risques) investit dans des actions européennes non cotées. Le FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) investit dans des sociétés non côtées considérées comme innovantes. Le FCIMT (Fonds Communs d’Investissement sur les Marchés à Terme) enfin investit sur des marchés à terme. Si la fiscalité des OPCVM est la même que celle des valeurs mobilières, certains de ces fonds de placement bénéficient d’une fiscalité avantageuse. Considérés comme des produits à risque, des exonérations de charges et des réductions d’impôts sont ainsi accordées sous certaines conditions.

Trucs et astuces

La documentation réglementaire d'un OPCVM est composée de trois documents : le document d'information clé pour l'investisseur (le DICI), le prospectus et le règlement (ou les statuts) de l'OPCVM. Le DICI est un document synthétique et grand public qui doit être remis préalablement à toute souscription. Il est beaucoup moins dense que le prospectus qui fournit une information complète sur la gestion, la mise en œuvre et les modalités du fonctionnement de l’OPCVM.

0 commentaire

Annonces immobilières