1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Et si le LEP était une bonne idée ?
Boursorama avec Pratique.fr10/02/2020 à 08:30

Le point sur cette alternative au Livret A. Au 1er février, les taux d'intérêt du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ont atteint le 0,5 %. Un taux historiquement bas, et une aubaine pour le discret Livret d'épargne populaire (LEP) qui, bien que son taux de rendement subisse également une baisse de 0,25 point, offriront tout de même un coquet taux de 1 %. Pleins phares sur ce produit d'épargne méconnu.

iStock-VAKSMANV

Un placement contraignant ?

Le LEP est un livret d'épargne classique : les fonds déposés restent accessibles et le placement ne présente aucun risque de perte de capital. Le produit n'est cependant pas ouvert à tout le monde. L'accessibilité au LEP est en effet conditionnée par un revenu fiscal de référence fixé à 19 977 € pour une personne seule pour 2018, le plafond pour un couple avec trois enfants étant fixé à 51 981 €. Réservé aux revenus modestes, le LEP apparaît, sur le papier, aussi intéressant que les autres livrets d'épargne. Il comporte cependant son lot de contraintes. Les épargnants ne peuvent en effet pas y verser plus de 7 700 €. Ces derniers sont par ailleurs tenus de prouver chaque année à leur établissement bancaire qu'ils remplissent toujours les conditions d'ouverture du produit d'épargne (revenu fiscal de référence du foyer fiscal inférieur au plafond alloué au nombre de parts fiscales du foyer). Dans le cas où le foyer fiscal cesserait de remplir les conditions d'accès au LEP, il devrait alors demander la clôture du compte.  

Une simplification bienvenue

Depuis plusieurs mois, la Banque de France insiste auprès des établissements bancaires pour que ces derniers assurent la promotion de ce placement peu connu des personnes qui y sont éligibles. Outre cette visibilité, le LEP devrait bénéficier de la simplification de ses règles de fonctionnement. Invité à la radio le 16 janvier, le ministre des Finances Bruno Le Maire a confirmé la suppression prochaine de l'obligation de présenter un avis d'impôt chaque année. La banque effectuera elle-même la vérification auprès de l'administration fiscale. Cette mesure entrera en vigueur dans le courant de l'année. Elle devrait permettre de redynamiser l'image de ce placement auprès du grand public, déçu par le Livret A. Rappelons que le Livret A est aujourd'hui le placement le plus populaire en France. La baisse de son taux de rendement affecte plus de 55 millions d'épargnants.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer