Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Electricité : faut-il se méfier des nouvelles offres à tarification dynamique ?
information fournie par Moneyvox11/06/2021 à 08:15

Les offres tarifaires dynamiques font leur apparition, faut-il être prudent ? ( Crédits : ©  Pixavril - stock.adobe.com)

Les offres tarifaires dynamiques font leur apparition, faut-il être prudent ? ( Crédits : © Pixavril - stock.adobe.com)

En plus des traditionnels contrats d'électricité Base ou Heures creuses heures pleines, des formules à tarification dynamique sont en train de faire leur apparition. Faut-il se laisser tenter ?

Par MoneyVox,

Depuis son ouverture en 2007, le marché de l'électricité a vu son nombre de fournisseurs bondir, dépassant désormais les 40 opérateurs. Une concurrence qui s'est récemment étoffée d'une nouvelle entreprise, Barry, et de son offre innovante d'électricité à tarification dynamique. Une formule qui devrait petit à petit être reprise par d'autres fournisseurs d'énergie. Mais la promesse d'économiser de l'argent sur ses factures grâce à ce contrat est-elle bien réelle ? Décryptage du fonctionnement de ce nouveau produit.

Qu'est-ce qu'un contrat d'électricité à tarification dynamique ?

Le principe des formules à tarification dynamique repose sur la fluctuation du prix de l'électricité. En effet, le coût du kilowatt-heure est plus élevé lorsqu'il y a des pics de consommation et, à l'inverse, est moins cher pendant les périodes creuses. Ici, le fonctionnement des contrats type » heures creuses-heures pleines » est repris et poussé à son maximum : au lieu de plages horaires, le prix du kWh fluctue tout au long de la journée.

Grâce à une application, les particuliers connaissent en temps réel le tarif et peuvent donc choisir de consommer au meilleur moment. Il faut cependant que les utilisations puissent être différées, ce qui est par exemple le cas d'une machine à laver, d'un lave-vaisselle, du chauffage dans une maison bien isolée ou de la recharge d'une voiture électrique.

Les foyers qui veulent avoir recours à une offre d'électricité à tarification dynamique doivent impérativement être équipés d'un compteur Linky dont le fonctionnement fait régulièrement polémique.

Offres à tarification dynamique : vraies économies ou argument trompeur ?

Le fournisseur danois Barry propose l'électricité à prix coûtant via sa formule à tarification dynamique, et tire ses revenus du prix de l'abonnement. L'argument principal ? Les consommateurs y gagneraient sur leurs factures, jusqu'à 500 euros par an d'économies pour une famille de 4 personnes habitant une maison de 110 mètres carrés, se chauffant à l'électricité et roulant en voiture électrique. D'autres fournisseurs ont déjà annoncé qu'ils allaient commercialiser une formule de ce type, notamment E. Leclerc énergies. En 2022, sous l'effet d'une directive européenne, tous les opérateurs ayant plus de 200 000 clients devront avoir étoffé leur gamme de ces offres à tarification dynamique.

Pourtant, le médiateur national de l'énergie, Olivier Challan Belval, est sceptique, voire méfiant à l'égard de ces nouvelles offres : « Il est peu probable que ce type d'offres apporte au final un véritable gain aux consommateurs ; bien au contraire, il risque de les mettre en défaut ». En effet, les fluctuations du prix de l'énergie doivent être suivies en temps réel par les ménages, ce qui nécessite à la fois du temps et des connaissances afin d'anticiper les variations. Le médiateur de l'énergie ajoute à ce sujet : « La gestion du risque sera ainsi transférée du fournisseur aux consommateurs, alors qu'ils ne sont pas armés pour analyser les dynamiques de ce marché ». C'est d'ailleurs avec ce type de contrat que certains habitants du Texas aux Etats-Unis se sont retrouvés avec des factures atteignant les 17 000 dollars suite à un hiver très rude cette année.

Les associations de consommateurs non plus ne sont pas emballées par les formules à prix évolutifs, pas plus que certains grands fournisseurs d'énergie. Un responsable de Total Direct Energie interrogé par Les Echos explique la problématique : « Ce que nous craignons, c'est que les clients ne soient pas en mesure de modifier leur consommation pendant les pics de prix : qu'ils rentrent chez eux, allument le four et qu'in fine ils ne soient pas en mesure de payer la facture ». Pour faire face à l'arrivée de ces contrats, le médiateur de l'énergie souhaite que des règles soient mises en place, par exemple la fixation d'un prix plafond du kWh, pour éviter toute augmentation exponentielle, ainsi que l'interdiction de la vente de ces formules par téléphone ou en démarchage.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mdr21
    30 juin19:02

    https://www.energie-mediateur.fr/attention-aux-demarcheurs-qui-se-font-passer-pour-le-mediateur-national-de-lenergie/


Annonces immobilières