Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ecologie : tout savoir sur l'achat en vrac

Boursorama avec Pratique.fr 16/10/2017 à 15:55

Eco-responsable, écologique, l'achat en vrac prend chaque année de plus en plus d'ampleur en France. Cette nouvelle forme d'achat d'aliments et de denrées permet de protéger l'environnement. Des épiceries se sont spécialisées sur l'activité. Tout ce que vous devez savoir.

Écologie : tout savoir sur l'achat en vrac / iStock.com - JackF

Des bénéfices environnementaux et économiques à la clé

Alors que les déchets des matières plastiques représentent un poids colossal de 2 500 000 tonnes par an, l'achat en vrac apparaît comme une solution de choix pour préserver l'environnement. Les bénéfices environnementaux sont évidents, car pas d'emballages plastiques signifie moins de pollution atmosphérique puisque l'écrasante majorité des films plastiques et autres emballages n'étant ni en papier ni en carton sont brûlés (ou jetés dans la nature) au lieu d'être recyclés. La combustion de ces emballages, composés essentiellement à base de produits issus du pétrole, participe grandement aux émissions de gaz à effet de serre tels que le CO2.
Mais du point de vue économique également, l'achat en vrac est bénéfique. Bénéfique pour le consommateur puisque l'emballage pèse sur le coût total du produit. En optant pour ce mode d'achat, les prix des produits non emballés sont inférieurs à ceux des produits emballés de l'ordre de 10% voire même 40% selon les cas de figure.

On peut tout acheter en vrac

Les consommateurs qui font le choix de tendre vers le zéro déchet en optant pour l'achat en vrac se tournent vers des épiceries et des magasins spécialisés. Et viennent faire leurs emplettes avec leur cabas, paniers, bocaux en verre et autres bouteilles. L'idée est donc de faire ses courses en apportant ses propres contenants à remplir avec le juste nécessaire. Pas de gaspillage alimentaire non plus à la clé d'ailleurs.
Et on peut tout acheter en vrac ou presque : riz, pâtes, café, thé, sucre, huile d'olive, céréales, lentilles, quinoa, amandes, noisettes, noix de cajou et autres fruits secs. Mais d'autres aliments peuvent également s'acheter en vrac tels que la farine, les œufs, le lait, le pain, les fruits et légumes. Quid du poisson et de la viande ? Là aussi, il est possible de les acheter sans emballage, à condition cependant de se rendre chez son boucher et poissonnier car les épiceries en vrac n'en commercialisent pas.
Mais il n'y pas que les aliments qui sont vendus en vrac, les produits d'entretien et d'hygiène également : savon et nettoyant liquide pour sol par exemple que les clients emportent dans des flacons qu'ils ont spécialement apportés en boutique.
L'achat en vrac est une solution doublement bénéfique pour l'environnement et pour les finances de chacun. Les points de vente et épiceries spécialisées sur le secteur pullulent dans le pays, que cela soit à Bordeaux, Nancy, Paris, Lille, Reims, Marseille, Montpellier ou Toulouse...

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.