Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

De nouveaux outils de désinfection
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr13/10/2020 à 08:30

À mesure que le nouveau coronavirus se répand dans le monde, nos habitudes en matière d'hygiène changent. Du côté des entreprises, de nouvelles idées émergent.

De nouveaux outils de désinfection contre le coronavirus - iStock-alvintus

De nouveaux outils de désinfection contre le coronavirus - iStock-alvintus

Utilisation des UV

Les UV (rayons ultraviolets) sont réputés pour leur rôle dans notre bronzage estival, mais on conseille aussi de s'en méfier notamment à cause des risques de cancer de la peau. Désormais, ces fameux UV jouent un rôle dans la lutte contre les virus et plus particulièrement contre la COVID-19. On doit cette idée à Benoît Gillmann, fondateur de Bio-UV. Alors que de nombreuses surfaces doivent être régulièrement nettoyées pour lutter contre la propagation de la COVID-19, l'entreprise française a eu l'idée d'employer les UV-C afin de gagner du temps. Comme l'explique Benoît Gillmann, « on met dix minutes à traiter un bus contre 40 [minutes] en aspergeant des matières chimiques ». En somme, grâce à sa gamme BIO-SCAN (3D, Mobile, Cube...), l'entreprise permet de nettoyer un bus quatre fois plus rapidement. « À une longueur d'onde de 254 nanomètres, les UV-C pénètrent le cœur de l'ADN des cellules et inactivent les micro-organismes (virus, bactéries, algues, levures, moisissures, etc.), détruisant ainsi le métabolisme des cellules jusqu'à leur destruction totale. » Newson commercialise également une box de stérilisation employant les UV-C. Bio-UV propose en outre la désinfection par ozone. « L'ozone est généré à partir de l'oxygène de l'air ambiant et injecté dans l'approvisionnement en eau de nos systèmes. [Il est] 10 fois plus efficace que le chlore, 25 fois plus efficace que l'hypochloreux, 2 500 fois plus efficace que l'hypochlorite [et] 5 000 fois plus efficace que la chloramine » explique la firme sur son site web.

Un purificateur vapeur

IGGI de Laurastar permet lui aussi de désinfecter. Ce purificateur vapeur propose une « technologie exclusive, la vapeur hygiénique Dry Microfine Steam (DMS) ». Selon la marque, elle élimine près de 100 % des virus et bactéries et 100 % des acariens que l'on trouve sur les objets et textiles (tapis, draps, couvertures...). IGGI est un purificateur vapeur compact qui permet de désinfecter les surfaces en un tournemain. Il permet ainsi de s'attaquer à la COVID-19 et est parfait pour la désinfection des masques, poignées de porte et autres vêtements et jouets. La marque précise que les résultats ont été « prouvés et certifiés scientifiquement par un laboratoire indépendant en 2020 ».

D'autres innovations

La start-up française T. zic a quant à elle eu l'idée de lancer Uvo Care. « Grâce à sa technologie LED UV-C, Uvo Care désinfecte vos masques et objets du quotidien. Une solution indispensable dans la lutte contre la propagation des virus et de la COVID-19. » Avec ce boîtier, un masque, par exemple, est désinfecté en trois minutes seulement. L'entreprise Clic-It, enfin, a créé « C-Rack Ozon », une armoire à ozone permettant de désinfecter divers équipements sportifs et autres. « Ce produit permet de garantir une concentration en ozone et un temps d'exposition des équipements suffisants pour être efficace », explique Thierry Dehondt, fondateur de l'entreprise rémoise.

0 commentaire

Annonces immobilières