Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment calculer l'âge de ma retraite ?

Boursorama avec Pratique.fr26/12/2016 à 15:20

L'âge minimum légal de départ à la retraite sera en 2017 (dans la majorité des cas) de 62 ans, contre 60 ans auparavant. Toutefois, il existe différentes exceptions qui permettent de partir plus tôt. Quand et à quelles conditions pourrez-vous partir en retraite ? Le gouvernement et l'Agirc-Arrco (pour les salariés du privé) ont récemment mis leur outil en ligne pour vous y aider.

L'âge de la retraite dépend entre autre du nombre de trimestres travaillés

Les âges légaux de départ à la retraite

L'âge minimum de départ à la retraite pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955 sera au 1er janvier 2017 de 62 ans. Pour celles nées avant, l'âge légal se calcule comme suit :
  • né en 1954 : 61 ans et 7 mois
  • né en 1953 : 61 ans et 2 mois
  • né en 1952 : 60 ans et 9 mois
  • né après le 1er juillet 1951 : 60 ans et 4 mois
  • né avant le 1er juillet 1951 : 60 ans
Toutefois, pour bénéficier d'une retraite à taux plein, il faut avoir cotisé à l'âge du départ un certain nombre de trimestres. Il faudra par exemple avoir cumulé 163 trimestres de cotisation pour les personnes nées en 1951, 169 pour celles nées entre 1964 et 1966 et 172 pour celles nées à partir de 1973.
A partir de 67 ans, un salarié pourra partir à la retraite sans décote même s'il n'a pas le nombre de trimestres nécessaires. C'est également à partir de cet âge qu'un salarié peut profiter de sa retraite complémentaire.
Enfin, à partir de 2017, un salarié du privé pourra être mis en retraite d'office lorsqu'il aura atteint 70 ans (contre 65 auparavant).

Les cas de départ avant 62 ans

L'âge légal de départ à la retraite varie selon les régimes. C'est le cas dans la fonction publique. Les agents des catégories sédentaires (métiers de bureau) partent comme les salariés du privé à 62 ans mais sont mis à la retraite d'office à 67 ans. Les agents des catégories actives (métiers de terrain pénibles ou dangereux) peuvent partir en retraite dès 52 ans et jusqu'à 57 ans maximum. Ils sont mis d'office à la retraite entre 57 et 62 ans.
D'autres régimes spéciaux s'appliquent aux grandes entreprises et établissements publics comme la SNCF ou la RATP, souvent pointés du doigt. Il existe également des corps de métiers spécifiques comme l'Opéra de Paris, le port autonome de Bordeaux ou encore l'armée. Pour ces derniers, l'âge moyen de départ à la retraite est au-dessous de 46 ans. Pour les autres, il peut aller jusqu'à 60 ans.
Il existe par ailleurs des cas de départ anticipé à la retraite. En effet, il est possible de partir en retraite avant l'âge légal pour les personnes ayant commencé à travailler très jeune (avant 20 ans). Les personnes reconnues handicapées peuvent partir dès 55 ans, sous certaines conditions. Enfin, les personnes justifiant d'une incapacité permanente d'au moins 10 à 20% liée à la pénibilité de leur travail pourront partir à 60 ans. Si certaines conditions sont requises, elles bénéficieront quoi qu'il en soit d'une retraite à taux plein.

Le site info-retraite

Pour y voir plus clair, le ministère des affaires sociales a mis en place un site internet dédié à cette question. Il permet d'accéder à son compte-retraite et de savoir à quelle caisse vous avez cotisé et combien de trimestres vous avez cumulés. Ouvert à tous, salariés, indépendants, fonctionnaires, chômeurs ou retraités, il suffit de donner votre numéro de sécurité sociale et votre identité. Vous pourrez alors obtenir votre date de départ à la retraite à taux plein et même estimer le montant de votre pension. Il sera en outre possible à partir de 2019 de faire intégralement sa demande de retraite en ligne.
L'Agirc et l'Arrco, qui organisent les régimes de retraite complémentaire des salariés du privé, ont également mis en place un simulateur sur internet. Il permet de calculer le montant de votre futur retraite, de communiquer un changement de situation ou encore de contacter un conseiller.

Trucs et astuces

A partir de 2019, l'Agirc-Arrco va également mettre en place un dispositif de bonus-malus pour les salariés nés après 1957. Ceux qui le souhaitent seront alors incités à travailler au delà de l'âge de leur retraite en bénéficiant d'une majoration. Un malus sera à l'inverse appliqué à ceux qui préféreraient partir avant la date prévue.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.