Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Autoentrepreneur et indépendant : comment épargner pour la retraite ?
information fournie par Boursorama avec LabSense04/08/2022 à 08:45

Retraite de base, diversification d'épargne, immobilier : les travailleurs indépendants et non-salariés (TNS) disposent de plusieurs outils pour diversifier leur épargne et se constituer un capital disponible au moment de la retraite. Voici un petit tour d'horizon des produits et solutions disponibles.

Autoentrepreneur et indépendant : comment épargner pour la retraite ? / iStock.com - macgyverhh

Autoentrepreneur et indépendant : comment épargner pour la retraite ? / iStock.com - macgyverhh

La chasse aux idées reçues

Contrairement aux idées reçues, un travailleur indépendant non-salarié ne percevra pas moins au moment de la retraite qu'un travailleur salarié aux revenus égaux. Contrairement au travailleur salarié, l'indépendant ne cotise pas auprès de la Sécurité sociale, mais auprès du Régime social des Indépendants (RSI). À revenu identique, il percevra le même montant de retraite de base qu'un travailleur salarié. Dans les deux cas, le montant de la retraite de base dépend des revenus et de la durée de cotisation.

Cotiser pour sa retraite de base

Le régime des travailleurs indépendants regroupe plusieurs statuts selon les professions, au sein desquels le montant des cotisations demandées varie. Les gérants d'une SARL, présidents ou directeurs généraux d'une SA ou d'une SAS ou encore dirigeants d'une Scop dépendent du régime des salariés du privé et relèvent de la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse (Cnav). Les artisans, commerçants et industriels cotisent à la Caisse d'assurance retraite. Ils sont affiliés au régime général de la sécurité sociale depuis le 1er janvier 2018. Les indépendants exerçant une activité libérale dépendent quant à eux – sauf exception – de la Caisse Nationale de l'Assurance Vieillesse des Professions Libérales (Cnavpl). Les exploitants agricoles sont affiliés à la Mutualité Sociale Agricole (MSA). À l'instar des travailleurs salariés, les travailleurs indépendants cotisent sur une base régulière pour garantir le montant de leur retraite de base.

Diversifier son épargne

La diversification de l'épargne permet aux travailleurs indépendants de bénéficier d'un revenu supplémentaire au moment de la retraite. L'assurance-vie et Plan d'Épargne Retraite Individuel (PERI) comptent parmi les options de diversification les plus accessibles et populaires. Dispositif mis en place par la loi Pacte, le PER individuel, ou PERI peut prendre la forme d'un contrat d'assurance-vie, ou d'un compte-titres associé à un compte-espèces. L'ouverture d'un PER individuel d'assurance se fait via une société spécialisée (entreprise d'assurance, mutuelle, institution de prévoyance) ou via un fonds de retraite professionnel supplémentaire.

Investir dans un bien immobilier

L'investissement immobilier reste l'un des dispositifs de diversification d'épargne les plus populaires et les plus rentables sur le long terme. Si l'acquisition d'une résidence principale garantit un toit et une baisse progressive des charges, l'investissement dans un bien locatif permet d'assurer une source supplémentaire de revenus au moment de la retraite.

0 commentaire

Annonces immobilières