Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Matrix 4, Indiana Jones 5… ces suites et remake inattendus
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag18/10/2021 à 14:39
Temps de lecture: 4 min

La fin 2021 et le début 2022 s’annoncent riche en suites et remakes de films peu attendus par les fans crédit photo : Getty images

La fin 2021 et le début 2022 s’annoncent riche en suites et remakes de films peu attendus par les fans crédit photo : Getty images

La fin de l’année 2021 et le début de l’année 2022 s’annoncent riches en suites et remakes tous plus inattendus les uns que les autres. De Matrix 4 à Indiana Jones 5 en passant par un nouveau Maman, j’ai raté l’avion, ces longs-métrages sont redoutés par une partie des fans. Pourtant, remake et suites improbables ne sont pas toujours synonymes d’échecs en salle.

Retour dans la matrice

L’industrie cinématographique serait-elle en manque d’imagination? La fin de l’année 2021 s’annonce comme un festival de remake et de suites improbables de sagas pourtant bel et bien bouclées à commencer par Matrix 4. Ce nouvel opus des aventures de Néo a de quoi surprendre les fans de la matrice tant l’intrigue semblait être définitivement finie. Presque 20 ans après la sortie du 3ème épisode (2003 pour Matrix Révolution), Matrix 4 s’annonce comme le film à gros budget de cette fin d’année.

Parviendra-t-il à surpasser les précédents épisodes? Rien n’est moins sûr tant le challenge paraît colossal. La saga Matrix a jusqu’ici rapporté plus d’un milliard de dollars au box-office pour un budget de 363 millions de dollars. Autre suite surprise du début de l’année 2022, celle d’Indiana Jones 5. Longtemps retardé après le départ de Steven Spielberg puis de la pandémie, le 5ème numéro des aventures de l’archéologue le plus célèbre du monde devrait bien sortir au premier trimestre 2022. Harrison Ford reprend le fouet et le chapeau pour l’occasion à l’âge…de 79 ans. Ce qui fait craindre aux fans l’aventure de trop pour Indi. Rappelons toutefois que si le 4ème épisode, Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, avait déplu aux inconditionnels de l’aventurier, il avait tout de même généré près de 790 millions de dollars au box-office. Bien plus que l’épisode 3, La dernière croisade, pourtant porté par Harrison Ford et Sean Connery (plus de 470 millions de dollars).

Un nouveau West Side Story

Les remakes sont également au programme de cette fin d’année comme Batman, 1984 ou encore… West Side Story réalisé par Steven Spielberg. Ce classique de la comédie musicale américaine, sorti en 1961, avait à l’époque coûté près de 6,75 millions de dollars et rapporté plus de 44,1 millions de dollars. Pour cette version 2021, le budget a fortement été revu à la hausse. Près de 100 millions de dollars dépensés pour la nouvelle version dans l’espoir de faire mieux que la précédente.

Côté plateforme, Disney crée la surprise en cette fin d’année avec un remake de Maman j’ai raté l’avion, disponible sur sa plateforme en novembre 2021. Le défi est de taille, les aventures de Kevin ayant rapporté dans les années 1990 près de 476 millions de dollars dans le monde. Le projet n’a toutefois pas le soutien de Chris Colombus, réalisateur de la version des années 1990 qui déclarait en 2020 dans une interview accordée au magazine Insider: «De mon point de vue, c‘est une perte de temps. Quel est l’intérêt? Je crois qu’il ne faut pas refaire des films qui ont la longévité d’un Maman, j’ai raté l’avion. La foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit. Ça ne va pas arriver. Pourquoi faire cela? C’est comme faire un remake live d’un dessin animé de Disney. Quel est l’intérêt? Cela a déjà été fait. Faites votre propre truc. Même si vous ratez lamentablement au moins vous aurez essayé de faire quelque chose d’original».

Quand le remake dépasse l’original

Les remakes et autres suites inattendues ne sont toutefois pas toujours synonymes d’échecs Le Scarface de Brian de Palma, sorti en 1983 avec Al Pacino dans le rôle-titre, a davantage marqué l’histoire du cinéma, de la culture populaire et du box-office que la version de 1932 tournée par Howard Hawks (600.000 dollars de recettes pour la version de Hawks contre 66 millions pour celle de de Palma). Même constat pour la suite de Blade Runner, réalisée par Denis Villeneuve et dont le succès critique est considérable.

Le top 5 des films les plus rentables de la dernière décennie

C’est le rêve de tout réalisateur: cartonner au box-office et faire un film vu par des millions de spectateurs. Peu de productions parviennent à réaliser ce genre de succès planétaire. Quelques films à grand spectacle parviennent toutefois à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas des deux derniers épisodes de la saga Avengers. Si Inifinity Wars a rapporté plus de 2 milliards de dollars au box-office, la suite, Endgame, a rapporté 2.797.800.564 de dollars, dont 1,2 milliard rien que les cinq premiers jours de sa sortie. Un record. Autre succès d’ampleur mondiale: Star Wars épisode VII, le réveil de la force qui a rapporté plus de 2 milliards de dollars au box-office. Mais en matière de rentabilité, le film Jurassic World est un exemple. Avec un budget initial de 150 millions de dollars, il parvient à cumuler plus de 1,5 milliard de dollars de recettes. La preuve que le cinéma grand spectacle a encore de beaux jours devant lui.

A lire aussi:

Vers une lente reprise de la fréquentation des salles de cinéma

Les salles de cinéma se réinventent