Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Depp, Carter, Gerber : tout comme leur mère
Le Particulier pour BoursoraMag15/08/2020 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Depp, Carter, Gerber : tout comme leur mère (Crédits photo : Shutterstock)

Depp, Carter, Gerber : tout comme leur mère (Crédits photo : Shutterstock)

Elles sont jeunes, belles et célèbres... comme leur mère avant elles. Une nouvelle vague de jeunes femmes prend d'assaut podiums et écrans, portées par leur talent et leur maman. Du haut de leur carrière fleurissante, elles deviennent elles aussi les «influenceuses» de leur génération.

Tops, de mères en filles

Kaia Gerber porte le nom de son papa, mais les gènes de sa maman. A tout juste 18 ans, la fille de Cindy Crawford (fortune estimée à 100 millions de dollars) impose son nom et son allure sur les tapis rouges : Versace, Prada, Chanel... Un peu en retrait, Lila Moss suit elle aussi les traces de sa mère, Kate Moss. Elle est actuellement l'égérie de la marque Miu-Miu. En 2016, après 28 ans de carrière, Kate moss était toujours la 13e mannequin la mieux payée du monde (7 millions de dollars de revenus annuels), on souhaite le même sort à sa fille.

Les «filles de» à l'affiche

Côté français, c'est la fille de Vanessa Paradis qui crève l'écran. Acting, modeling : la jeune Lily-Rose Depp fait tout comme sa mère, en aussi bien. Egérie de la maison Chanel, elle est à l'affiche de 6 films et est déjà millionnaire.

Si Lily Rose est à mi-chemin entre les podiums et les plateaux de tournage, certaines filles d'actrices ont choisi leur camp. Mamie Gummer, fille de Meryl Streep, Rumer Willis, fille de Demi Moore ou encore Maya Hawke, fille d'Uma Thurman, sont toutes bien décidées à se faire une place dans le monde du cinéma.

Blue Ivy, incroyable destinée

Avec Beyoncé et Jay-Z comme parents, la jeune Blue Ivy Carter a hérité de gènes artistiques et d'une fortune incomparables. Le rappeur est milliardaire depuis peu et Beyoncé pèse plus de 400 millions de dollars. De quoi permettre à Blue Ivy d'explorer la voie professionnelle qu'elle souhaite. Et la musique a ses faveurs. A 7 ans, elle a remporté un prix pour son interprétation de Brown Skin Girl, une chanson de la BO du film Le Roi Lion.

Sur les réseaux sociaux

Ni chanteuse, ni actrice, certaines «filles de» profitent des réseaux sociaux pour se faire un prénom. Coco Arquette, fille de Courteney Cox, enchaîne les publications Instagram, dansant et chantant avec sa maman. North West-Kardashian (7 ans) profite des comptes de sa maman Kim Kardashian et a déjà un pied dans le domaine de la mode. A 16 mois, la petite fille possédait une grade robe haute couture, de la robe Oscar de la Renta à 375 dollars aux boucles d'oreilles Lorraine Schwartz à 50.000 dollars. Tout comme sa mère...

A lire aussi : Glamour : les plus belles « filles de »

Les Risques en Bourse

Fermer