1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit

Dossier spécial Brexit

Dossier spécial Brexit

Il y a maintenant deux ans, les britanniques choisissaient de tourner le dos à l'Union Européenne à l'issue d'un référendum organisé le 23 juin 2016 par l'ancien Premier ministre David Cameron. 51,9 % des britanniques ont en effet voté en faveur d'une sortie de l'Union, surnommée « Brexit »...

 
dossier spécial
  • Reuters27.05.201914:42

    (Actualisé avec réactions des conservateurs et travaillistes, changement de mot-clé, photo et vidéo disponibles) SOUTHAMPTON, Angleterre, 27 mai (Reuters) - Fort de la large victoire de son Parti du Brexit nouvellement créé aux élections au Parlement européen, l'eurosceptique Nigel Farage a demandé à participer dès lundi à des négociations avec les conservateurs sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le Parti du Brexit a laminé ses adversaires lors des européennes, organisées jeudi dernier au Royaume-Uni, avec 31,6% des voix devant les Libéraux-démocrates pro-européens (18,6%), les travaillistes (14,1%), les Verts (11,1%) et les conservateurs au pouvoir, relégués à une humiliante cinquième place avec 8,7% des suffrages

  • Le Point27.05.201908:59
    4

    D'après les résultats quasi définitifs, le nouveau parti radicalement anti-européen Brexit, formé par Nigel Farage et qui milite pour une sortie brutale (no deal) de l'Union européenne, est arrivé en tête du scrutin en recueillant 31,6 % des suffrages. Les Libéraux-Démocrates, une formation pro-européenne, occupent la deuxième position avec 20,3 %, devançant le Labour de Jeremy Corbyn, relégué à la troisième place (14,1 %), et les Verts (12,1 %)

  • Reuters27.05.201907:42

    SOUTHAMPTON, Angleterre, 27 mai (Reuters) - Fort de la large victoire de son Parti du Brexit nouvellement créé aux élections au Parlement européen, l'eurosceptique Nigel Farage a demandé à participer dès lundi à des négociations avec les conservateurs sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Farage, qui avait poussé à l'organisation du référendum de 2016 sur le Brexit à l'époque où il dirigeait l'Ukip (Parti de l'indépendance du Royaume-Uni), avant de se mettre en retrait, entend de nouveau peser sur l'avenir du pays après le désaveu subi par les Tories au pouvoir, relégués à la cinquième place du scrutin européen

  • Reuters27.05.201902:03

    SOUTHAMPTON, Angleterre, 27 mai (Reuters) - Le Parti du Brexit de Nigel Farage a largement remporté les élections européennes de jeudi au Royaume-Uni devant les libéraux-démocrates pro-européens, profitant du mécontentement suscité par l'échec de la Première ministre Theresa May dans les négociations sur le Brexit. L'élection européenne, à laquelle le Royaume-Uni ne devait pas participer, le divorce étant initialement fixé au 29 mars dernier, continue de diviser le pays près de trois ans après le référendum qui avait vu les partisans de la sortie l'emporter à 52% des voix

  • Reuters26.05.201923:39

    LONDRES, 26 mai (Reuters) - Le Parti du Brexit de Nigel Farage a largement remporté les élections européennes de jeudi au Royaume-Uni devant les libéraux-démocrates pro-européens, estime la BBC dimanche. La BBC prévoit également que les conservateurs au pouvoir recueilleront entre 10 et 12% des voix, contre 24% aux précédentes européennes de 2014

  • Reuters26.05.201912:29

    (Actualisé avec Philip Hammond § 14-15-16) LONDRES, 26 mai (Reuters) - Esther McVey, candidate à la succession de Theresa May, a déclaré dimanche que le Royaume-Uni devrait quitter l'Union européenne le 31 octobre prochain, avec ou sans accord de retrait. Un de ses rivaux, Dominic Raab, a annoncé lui qu'il se battrait pour renégocier l'accord de retrait conclu avec les Européens mais que Theresa May n'a jamais pu faire ratifier par la Chambre des communes

  • Reuters26.05.201910:48

    LONDRES, 26 mai (Reuters) - Esther McVey, candidate à la succession de Theresa May, a déclaré dimanche que le Royaume-Uni devrait quitter l'Union européenne le 31 octobre prochain, avec ou sans accord de retrait. La course à la succession s'est par ailleurs enrichie d'une nouvelle candidature, celle de Michael Gove

  • France 2424.05.201920:22

    Cette semaine dans le monde, au Royaume-Uni, le Brexit s'est mué en May-xit. Theresa May s'en va, faute d'avoir pu mener à bien la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne

  • Reuters24.05.201917:20

    LONDRES, 24 mai (Reuters) - Le prochain Premier ministre britannique adoptera sans doute une position plus dure sur le Brexit que Theresa May et pourrait faire de la perspective d'une sortie tumultueuse de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE) une arme de négociation, estime l'agence de notation Standard & Poor's. "A notre avis, le successeur de Mme May adoptera sans doute une position plus tranchée sur le Brexit et pourrait bien ressusciter le spectre d'une sortie sans accord comme moyen de pression dans la négociation mais il reste à voir s'il mettrait sa menace à exécution", explique S&P vendredi

  • Reuters24.05.201917:00
    6

    (.) LONDRES, 24 mai (Reuters) - Au bord de larmes, Theresa May a annoncé vendredi sa démission, ouvrant la voie à l'arrivée au pouvoir d'un nouveau Premier ministre qui pourrait vouloir une rupture plus nette entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour sortir de l'impasse sur le Brexit

  • Reuters24.05.201915:55

    * Elle quittera la tête du Parti conservateur le 7 juin * Le nouveau chef du parti sera le chef du gouvernement * Ses successeurs possibles veulent un Brexit plus net * La sortie de l'UE divise profondément le Royaume-Uni (Actualisé avec réactions, candidature de Hunt, commentaires de Johnson) par Elizabeth Piper, Kylie MacLellan et William James LONDRES, 24 mai (Reuters) - Au bord des larmes, Theresa May a annoncé vendredi sa démission, ouvrant la voie à l'arrivée au pouvoir d'un nouveau Premier ministre qui pourrait vouloir une rupture plus nette entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour sortir de l'impasse sur le Brexit. Theresa May, qui "regrette profondément" de ne pas avoir pu mener à bien la sortie de l'UE, désormais prévue le 31 octobre, quittera ses fonctions de chef du Parti conservateur le 7 juin

  • Reuters24.05.201912:25
    6

    PARIS (Reuters) - Une "clarification rapide" des intentions du Royaume-Uni concernant le Brexit est nécessaire, a déclaré vendredi la présidence française, après l'annonce par Theresa May de sa démission le 7 juin qui ouvrira la course à sa succession. A deux jours des élections européennes, un scrutin où le parti majoritaire et le Rassemblement national de Marine Le Pen se disputent la première place dans les sondages, l'Elysée souligne dans le même temps que "dans un moment de choix important, les votes de rejet sans projet alternatif conduisent à une impasse"

  • Reuters24.05.201912:08

    PARIS, 24 mai (Reuters) - Une "clarification rapide" des intentions du Royaume-Uni concernant le Brexit est nécessaire, a déclaré vendredi la présidence française, après l'annonce par Theresa May de sa démission le 7 juin qui ouvrira la course à sa succession. A deux jours des élections européennes, un scrutin où le parti majoritaire et le Rassemblement national de Marine Le Pen se disputent la première place dans les sondages, l'Elysée souligne dans le même temps que "dans un moment de choix important, les votes de rejet sans projet alternatif conduisent à une impasse"

  • France 2424.05.201912:03

    Tout savoir sur Gibraltar, un territoire britannique, au cœur de la bataille du BREXIT. Un motion-design de Melina Huet

  • France 2424.05.201911:41

    La Première ministre britannique a annoncé vendredi son départ du 10, Downing street et la date de sa démission prévue pour le 7 juin. Theresa May a échoué à trois reprises à faire adopter un plan de sortie du Royaume-Uni de l'UE

  • Le Point24.05.201911:11

    Une scène résume Theresa May, qui a annoncé ce vendredi qu'elle démissionnerait le 7 juin. Elle se passe lors d'une rencontre, à table, avec Emmanuel Macron et ses équipes

  • Reuters23.05.201912:50

    LONDRES, 23 mai (Reuters) - Le texte du projet de loi sur l'accord de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne ne sera pas publié ce vendredi mais dans la semaine du 3 juin, a annoncé Mark Spencer, le "government whip" du gouvernement de Theresa May. Spencer s'exprimait devant la Chambre des communes à la place d'Andrea Leadsom, la ministre des Relations avec le Parlement qui a démissionné mercredi soir pour protester contre le projet de May

  • France 2423.05.201911:18

    Au Royaume-Uni, les Britanniques ont commencé à voter dans un climat plombé par le Brexit, qui monopolise les débats politiques depuis le référendum de juin 2016. Le pays devait quitter l'UE le 29 mars mais faute d'avoir obtenu le soutien des députés, qui ont rejeté à trois reprises l'accord de sortie qu'elle avait conclu en novembre avec Bruxelles, la Première ministre Theresa May a dû repousser la date du divorce, désormais fixé au 31 octobre au plus tard

  • France 2423.05.201911:12

    Reportage au Royaume-Uni, où les Britanniques ont commencé à voter dans un climat plombé par le Brexit, qui monopolise les débats politiques depuis le référendum de juin 2016. Le pays devait quitter l'UE le 29 mars mais faute d'avoir obtenu le soutien des députés, qui ont rejeté à trois reprises l'accord de sortie qu'elle avait conclu en novembre avec Bruxelles, la Première ministre Theresa May a dû repousser la date du divorce, désormais fixé au 31 octobre au plus tard

  • France 2423.05.201910:42

    Les Britanniques élisent ce jeudi leurs députés au Parlement européen. Un scénario tout à fait inattendu il y a encore quelques mois, tout comme les nombreux rebondissements qui ont suivi le référendum de juin 2016

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer