Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit

Dossier spécial Brexit

Dossier spécial Brexit

Il y a maintenant deux ans, les britanniques choisissaient de tourner le dos à l'Union Européenne à l'issue d'un référendum organisé le 23 juin 2016 par l'ancien Premier ministre David Cameron. 51,9 % des britanniques ont en effet voté en faveur d'une sortie de l'Union, surnommée « Brexit »...

 
dossier spécial
  • Reuters04.06.201912:17

    (Titre répété) LONDRES, 4 juin (Reuters) - Les Etats-Unis vont conclure un accord commercial solide et équitable avec la Grande-Bretagne lorsqu'elle aura quitté l'Union européenne, a promis mardi Donald Trump, au deuxième jour de sa visite à Londres. "Je pense que nous aurons un accord commercial très important

  • Reuters03.06.201923:02

    (Actualisé avec toast et banquet) par Steve Holland LONDRES, 3 juin (Reuters) - Donald Trump et son épouse Melania sont arrivés lundi à Londres pour une visite d'Etat de trois jours que les propos du président américain sur le Brexit et sur les candidats à la succession de Theresa May ont placée sur une trajectoire imprévisible. Le couple présidentiel a eu droit à tous les égards de la monarchie britannique en cette première journée, avec déjeuner avec la reine Elizabeth, thé avec le prince Charles, l'héritier du trône, visite de l'abbaye de Westminster où les souverains d'Angleterre sont couronnés depuis mille ans, puis un dîner officiel au palais de Buckingham

  • Reuters03.06.201917:23
    2

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a déclaré lundi que le 31 octobre constituait à ses yeux la "dernière échéance" pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, alors que les Britanniques sont en quête d'un nouveau Premier ministre et d'une issue sur le Brexit. Faute d'accord au Parlement britannique pour accepter les termes du retrait Royaume-Uni de l'Union convenus avec les Européens, les chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-Sept ont repoussé en avril pour la deuxième fois la date du Brexit, évitant la sortie brutale prévue en l'absence d'accord

  • Reuters03.06.201916:27

    PARIS, 3 juin (Reuters) - Emmanuel Macron a déclaré lundi que le 31 octobre constituait à ses yeux la "dernière échéance" pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, alors que les Britanniques sont en quête d'un nouveau Premier ministre et d'une issue sur le Brexit. Faute d'accord au Parlement britannique pour accepter les termes du retrait Royaume-Uni de l'Union convenus avec les Européens, les chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-Sept ont repoussé en avril pour la deuxième fois la date du Brexit, évitant la sortie brutale prévue en l'absence d'accord

  • France 2403.06.201911:18

    Le président américain et son épouse sont arrivés lundi 3 mai à Londres, pour une visite d'état à Londres qui devrait durer trois jours. Le chef de la maison Blanche s'est une nouvelle fois affranchi des usages diplomatiques en prônant un Brexit dur et en adoubant Boris Johnson

  • Reuters03.06.201910:44
    4

    LONDRES (Reuters) - Donald Trump et son épouse Melania sont arrivés lundi à Londres pour une visite d'Etat de trois jours que les propos du président américain sur le Brexit et sur les candidats à la succession de Theresa May ont placée sur une trajectoire imprévisible. Le couple présidentiel aura droit à tous les égards de la monarchie britannique, avec déjeuner avec la reine Elizabeth, thé avec le prince Charles, l'héritier du trône, puis banquet officiel au palais de Buckingham et visite de l'abbaye de Westminster où les souverains d'Angleterre sont couronnés depuis mille ans

  • Reuters03.06.201910:36

    LONDRES, 3 juin (Reuters) - Donald Trump et son épouse Melania sont arrivés lundi à Londres pour une visite d'Etat de trois jours que les propos du président américain sur le Brexit et sur les candidats à la succession de Theresa May ont placée sur une trajectoire imprévisible. Le couple présidentiel aura droit à tous les égards de la monarchie britannique, avec déjeuner avec la reine Elizabeth, thé avec le prince Charles, l'héritier du trône, puis banquet officiel au palais de Buckingham et visite de l'abbaye de Westminster où les souverains d'Angleterre sont couronnés depuis mille ans

  • Reuters02.06.201901:21

    LONDRES, 2 juin (Reuters) - Donald Trump a déclaré que le Royaume-Uni devait refuser de payer la facture du divorce avec l'Union européenne, qui devrait s'élever à un montant compris entre 40 à 45 milliards d'euros, et quitter la table des négociations sur le Brexit si Bruxelles ne répondait pas aux attentes de Londres. S'exprimant dans un entretien au Sunday Times, publié à la veille de sa visite de trois jours au Royaume-Uni, le président américain a déclaré que le futur Premier ministre britannique serait bien avisé d'envoyer Nigel Farage, fervent partisan du Brexit, mener les négociations à Bruxelles

  • Reuters01.06.201902:09

    LONDRES, 1er juin (Reuters) - Le ministre britannique de l'Intérieur, Sajid Javid, a déclaré qu'il demanderait la préparation d'un budget de "no deal", pour convaincre l'Union européenne que le Royaume-Uni est disposé à quitter le bloc sans accord, s'il venait à succéder à la Première ministre britannique Theresa May. "Cela permettrait de montrer à l'UE que nous sommes prêts - ainsi quand nous viendrons négocier, ils sauront que nous ne sommes pas effrayés à l'idée de partir", écrit-il dans un tribune publiée samedi par le Daily Mail

  • Reuters30.05.201909:48
    1

    par Kate Holton et Guy Faulconbridge LONDRES (Reuters) - Le ministre britannique des Finances Philip Hammond a laissé entendre jeudi qu'il pourrait voter contre la proposition d'un futur Premier ministre qui tenterait de parvenir à un Brexit sans accord avec l'Union européenne. Plusieurs candidats sont en lice pour succéder à la chef du gouvernement Theresa May qui a annoncé sa démission sans être parvenue à faire accepter par la Chambre des communes son projet d'Accord de retrait conclu en novembre avec les Européens

  • Reuters30.05.201909:42

    par Kate Holton et Guy Faulconbridge LONDRES, 30 mai (Reuters) - Le ministre britannique des Finances Philip Hammond a laissé entendre jeudi qu'il pourrait voter contre la proposition d'un futur Premier ministre qui tenterait de parvenir à un Brexit sans accord avec l'Union européenne. Plusieurs candidats sont en lice pour succéder à la chef du gouvernement Theresa May qui a annoncé sa démission sans être parvenue à faire accepter par la Chambre des communes son projet d'Accord de retrait conclu en novembre avec les Européens

  • Reuters29.05.201912:22

    LONDRES, 29 mai (Reuters) - Boris Johnson, candidat déclaré à la succession de Theresa May à la tête du gouvernement britannique, devra répondre devant la justice d'accusations de mensonges lors de la campagne et après le référendum de juin 2016 sur le Brexit. Dans un arrêt rendu mercredi, la juge Margot Coleman, de la Westminster Magistrates' Court de Londres, a estimé que les plaintes déposées contre l'ancien ministre des Affaires étrangères et ex-maire de la capitale étaient recevables

  • Reuters29.05.201908:55

    LONDRES, 29 mai (Reuters) - John Bercow, le président de la Chambre des communes, annonce mercredi dans le Guardian qu'il entend rester dans ses fonctions au risque de provoquer la colère des partisans les plus ardents du Brexit qui le soupçonnent de vouloir empêcher une sortie sans accord de l'Union européenne. Interrogé par le quotidien britannique en marge d'un déplacement à Washington, Bercow, "speaker" de la Chambre depuis 2009, estime qu'il ne serait pas "raisonnable" de démissionner alors que des dossiers majeurs attendent le Parlement, à commencer par le Brexit

  • Reuters28.05.201919:21

    (Actualisé avec Juncker, Varadkar) par Alistair Smout et Gabriela Baczynska LONDRES/BRUXELLES, 28 mai (Reuters) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a une nouvelle fois exclu mardi toute renégociation de l'accord de Brexit négocié entre Bruxelles et Londres, une hypothèse évoquée par plusieurs candidats à la succession de Theresa May à la tête du Parti conservateur britannique. Le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt a remis le sujet sur la table mardi en proposant la formation d'une nouvelle équipe de négociateurs, meilleur moyen selon lui d'éviter un "no deal" qui serait un "suicide politique"

  • France 2428.05.201912:42

    Sting est notre invité, à l'occasion de la sortie de son nouvel album "My Songs", une compilation de ses plus gros tubes, qu'il a revisités. Le chanteur britannique aux 100 millions d'albums vendus à travers le monde, revient sur ses débuts dans le groupe Police, sur sa carrière, sur la ville de Paris - notamment le quartier de Pigalle -, qui lui a inspiré plusieurs titres

  • Reuters28.05.201910:04

    LONDRES, 28 mai (Reuters) - Le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt, candidat à la succession de la Première ministre Theresa May, a préconisé mardi un nouvel accord de divorce avec l'Union européenne grâce à la formation d'une nouvelle équipe de négociateurs. "Ce dont nous avons besoin, c'est d'une nouvelle équipe de négociateurs

  • Ecorama28.05.201909:55
    2

    Après l'annonce de la démission de Theresa May, la probabilité d'un Brexit sans accord gagne en crédibilité. Quelles sont désormais les issues possibles ? L'analyse de Xavier Timbeau, directeur de l'OFCE

  • Reuters27.05.201914:42

    (Actualisé avec réactions des conservateurs et travaillistes, changement de mot-clé, photo et vidéo disponibles) SOUTHAMPTON, Angleterre, 27 mai (Reuters) - Fort de la large victoire de son Parti du Brexit nouvellement créé aux élections au Parlement européen, l'eurosceptique Nigel Farage a demandé à participer dès lundi à des négociations avec les conservateurs sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le Parti du Brexit a laminé ses adversaires lors des européennes, organisées jeudi dernier au Royaume-Uni, avec 31,6% des voix devant les Libéraux-démocrates pro-européens (18,6%), les travaillistes (14,1%), les Verts (11,1%) et les conservateurs au pouvoir, relégués à une humiliante cinquième place avec 8,7% des suffrages

  • Le Point27.05.201908:59
    4

    D'après les résultats quasi définitifs, le nouveau parti radicalement anti-européen Brexit, formé par Nigel Farage et qui milite pour une sortie brutale (no deal) de l'Union européenne, est arrivé en tête du scrutin en recueillant 31,6 % des suffrages. Les Libéraux-Démocrates, une formation pro-européenne, occupent la deuxième position avec 20,3 %, devançant le Labour de Jeremy Corbyn, relégué à la troisième place (14,1 %), et les Verts (12,1 %)

  • Reuters27.05.201907:42

    SOUTHAMPTON, Angleterre, 27 mai (Reuters) - Fort de la large victoire de son Parti du Brexit nouvellement créé aux élections au Parlement européen, l'eurosceptique Nigel Farage a demandé à participer dès lundi à des négociations avec les conservateurs sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Farage, qui avait poussé à l'organisation du référendum de 2016 sur le Brexit à l'époque où il dirigeait l'Ukip (Parti de l'indépendance du Royaume-Uni), avant de se mettre en retrait, entend de nouveau peser sur l'avenir du pays après le désaveu subi par les Tories au pouvoir, relégués à la cinquième place du scrutin européen

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer