Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Ukraine: Londres accuse Moscou de chercher à installer un dirigeant pro-russe
information fournie par Reuters23/01/2022 à 11:53

UKRAINE: LONDRES ACCUSE MOSCOU DE CHERCHER À INSTALLER UN DIRIGEANT PRO-RUSSE

UKRAINE: LONDRES ACCUSE MOSCOU DE CHERCHER À INSTALLER UN DIRIGEANT PRO-RUSSE

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne a accusé samedi le Kremlin de chercher à installer un dirigeant pro-russe en Ukraine, ajoutant que des agents du renseignement russe avaient été en contact avec un certain nombre d'anciens hommes politiques ukrainiens dans le cadre de projets d'invasion.

Le ministère britannique des Affaires étrangères n'a donné aucun détail étayant ces accusations, qui interviennent dans un contexte tendu qui a vu la Russie rassembler des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l'Ukraine.

Le ministère a déclaré avoir des informations, selon lesquelles le gouvernement russe considérait l'ancien député ukrainien Evguéni Mouraïev comme un candidat potentiel.

"Nous ne permettrons pas au Kremlin de comploter pour installer un dirigeant pro-russe à la tête de l'Ukraine", a écrit la ministre britannique des Affaires étrangères sur Twitter.

"Le Kremlin sait qu'une incursion militaire en Ukraine serait une grave erreur stratégique et que le Royaume-Uni et ses alliés imposeraient des sanctions sévères à la Russie", a ajouté Liz Truss.

Ni le Kremlin, ni Evguéni Mouraïev n'ont immédiatement réagi au communiqué britannique.

Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié les accusations de "désinformation" et a accusé la Grande-Bretagne et l'Otan de contribuer à "l'escalade des tensions" concernant l'Ukraine.

"Nous appelons le ministère (britannique) des Affaires étrangères à cesser ses provocations, d'arrêter de répandre des inepties et d'enfin concentrer ses efforts sur l'étude de l'histoire du joug mongol", a écrit le ministère sur l'un de ses comptes Facebook officiel.

(Reportage Michael Holden, avec William James, Natalia Zinets à Kiev et Polina Devitt à Moscou; version française Camille Raynaud)

14 commentaires

  • 24 janvier07:59

    ZvR Bizarrement à la chute du Mur , je n'ai pas vu de fuites des gens vers les pays satellites de l'URSS vous pouvez m'expliquer pourquoi?