Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Trois corps retrouvés à Boutcha, exécutés par les Russes selon Kyiv
information fournie par Reuters30/04/2022 à 17:00

TROIS CORPS RETROUVÉS À BOUTCHA, EXÉCUTÉS PAR LES RUSSES SELON KYIV

TROIS CORPS RETROUVÉS À BOUTCHA, EXÉCUTÉS PAR LES RUSSES SELON KYIV

KYIV (Reuters) - Les corps de trois civils ont été retrouvés ligotés et pour certains bâillonnés dans le district de Boutcha, au nord de Kyiv, a annoncé samedi la police ukrainienne, pour qui ces hommes ont été torturés et exécutés par balle.

Selon Kyiv, plus de 1.000 corps ont été découverts à Boutcha ou dans ses environs, victimes selon les autorités ukrainiennes d'exactions de la part des forces russes qui ont occupé la zone pendant plusieurs semaines après avoir tenté sans succès de s'emparer de la capitale.

Moscou rejette ces accusations.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, le chef de la police régionale de Kyiv, Andrï Nebytov, a déclaré que les blessures par balle aux extrémités des corps montraient qu'ils avaient été torturés, ajoutant : "Enfin, chacun des hommes a reçu une balle dans l'oreille."

La vidéo contient également des images censées montrer la tombe et les corps ensanglantés, avec des visages floutés.

Le ministère russe de la Défense n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire par courriel sur le récit de ce responsable ukrainien.

Reuters n'a pas pu vérifier de manière indépendante les informations qu'il a données.

Andrï Nebytov a déclaré que les trois hommes avaient été retrouvés dans des fosses peu profondes dans des bois près du village de Myrotske, à proximité de ce qui avait été des positions militaires russes, les yeux bandés et les mains liées, et que certains étaient bâillonnés.

Leurs vêtements indiquent qu'il s'agissait de civils, a-t-il déclaré, ajoutant que leur identité n'était pas connue car leur visage avait été défiguré par la torture.

Moscou a rejeté les allégations de crimes de guerre formulées par l'Ukraine et certains pays occidentaux, et a nié avoir ciblé des civils dans le cadre de ce que le Kremlin appelle une "opération militaire spéciale" visant à démilitariser son voisin.

Le Kremlin qualifie les allégations selon lesquelles les forces russes auraient exécuté des civils à Boutcha de "falsification monstrueuse" visant à dénigrer l'armée russe.

(Reportage Pavel Polityuk, version française Jean-Michel Bélot)

14 commentaires

  • 01 mai23:24

    Katyn c'etait 22000 militaires polonais .....comparé à 1 million et demi de civils pour les allemands et banderistes ukrainiens