Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Reprise des discussions sur le nucléaire iranien jeudi, la France découragée
information fournie par Reuters08/12/2021 à 07:34

REPRISE DES DISCUSSIONS SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN JEUDI, LA FRANCE DÉCOURAGÉE

REPRISE DES DISCUSSIONS SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN JEUDI, LA FRANCE DÉCOURAGÉE

par John Irish

DOHA (Reuters) - Les pourparlers sur la sauvegarde de l'accord sur le nucléaire iranien reprendront jeudi à Vienne, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ajoutant qu'il craignait que l'Iran ne joue la montre.

"Les éléments ne sont pas très encourageant", a indiqué Jean-Yves Le Drian devant une commission du Parlement français, faisant référence au septième cycle de négociations entre l'Iran et les puissances occidentales qui a débuté le 29 novembre et s'est interrompu vendredi.

"Nous avons le sentiment que les Iraniens cherchent à faire durer les choses et que plus négociations durent, plus ils reviennent sur leurs engagements et plus ils s'approchent de la capacité à se doter de l'arme nucléaire", a-t-il expliqué.

Dans le cadre de l'accord de 2015, l'Iran a limité son programme d'enrichissement d'uranium en échange d'un allègement des sanctions économiques imposées par les Etats-Unis, l'UE et l'Onu.

Les puissances occidentales répètent que le temps presse pour relancer le Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPOA en anglais) que l'ancien président américain Donald Trump a abandonné en 2018.

Le conseiller à la sécurité nationale américaine, Jake Sullivan, a déclaré que les présidents des Etats-Unis et de la Russie - deux des six grandes puissances signataires de cet accord avec la Grande-Bretagne, la Chine, la France et l'Allemagne - ont eu une discussion "productive" sur l'Iran mardi.

(Reportage John Irish avec Idrees Ali et Simon Lewis, rédigé par Arshad Mohammed; version française Camille Raynaud)

2 commentaires

  • 08 décembre10:51

    les iraniens n ont plus rien à gagner ... dans 2 ans c est les elections americaines peut etre Trump ... en plus les investisseurs européens ne voudront pas reinvestir et subir la menace de nouvelles sanctions americaines ...