Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Parly attendue à Beyrouth, où le déblaiement du port va commencer
Reuters12/08/2020 à 18:30

PARLY ATTENDUE À BEYROUTH, OÙ LE DÉBLAIEMENT DU PORT VA COMMENCER

PARIS (Reuters) - La ministre des Armées, Florence Parly, sera jeudi et vendredi à Beyrouth, où l'armée française s'apprête à entamer le déblaiement du port dévasté par l'explosion du 4 août afin de faciliter l'acheminement de l'aide internationale promise au Liban, a-t-on déclaré mercredi au ministère des Armées.

Le porte-hélicoptères amphibie Tonnerre est attendu dans la nuit de jeudi à vendredi dans la baie de Beyrouth avec à son bord un groupement du génie de l'armée de Terre d'environ 350 hommes, sur les 750 engagés dans cette opération, ainsi que de l'équipement destiné à remettre en état des infrastructures.

Des plongeurs sont déjà sur place pour examiner les fonds marins et déterminer si le navire, qui transporte aussi de l'aide alimentaire, pourra accoster ou s'il devra rester au large et utiliser ses moyens de débarquement amphibies.

"Le déblaiement du port est une tâche gigantesque. Tout est dévasté, certains quais sont entièrement détruits", souligne-t-on au ministère des Armées.

Florence Parly, qui s'entretiendra vendredi matin avec le président Michel Aoun, entend démontrer que l'aide promise lors de la visioconférence de soutien organisée dimanche par Paris est "une réalité concrète", souligne son cabinet.

Alors que le président Emmanuel Macron s'est engagé lors de sa visite à Beyrouth le 6 août, à revenir début septembre dans la capitale libanaise, on reconnaît au ministère des Armées qu'il serait "ambitieux d'avoir pour objectif qu'une partie du port soit opérationnelle à cette date".

"Mais il y a des choses à faire dans l'immédiat", insiste-t-on. "On s'efforce de répondre aux besoins des Libanais. Il va falloir déterminer les priorités parmi les sites à déblayer et dépolluer."

(Tangi Salaün, édité par Jean-Stéphane Brosse)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lutrich
    12 août20:49

    Bravo j'approuve cette aide rapide, spontanée aux Libanais, ils s'en souviendrons.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer