Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Monde : une reprise économique à deux vitesses
information fournie par Le Revenu24/09/2021 à 09:03

Laurence Boone, chef économiste de l'OCDE regrette que «beaucoup de pays émergents, à l'exception de la Chine, soient toujours loin derrière les pays plus avancés en terme de programme de vaccination». (© AFP)

Laurence Boone, chef économiste de l'OCDE regrette que «beaucoup de pays émergents, à l'exception de la Chine, soient toujours loin derrière les pays plus avancés en terme de programme de vaccination». (© AFP)

Le rebond de l'économie mondiale pourrait être un peu plus faible qu'attendu par l'OCDE. Mais l'Europe tire son épingle du jeu.

La reprise se confirme... tout en s'essoufflant. Après un plongeon de 3,5% l'an dernier, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoit un rebond de 5,7% du PIB mondial cette année, contre une anticipation de 5,8% établie en mai dernier.

Ses experts relèvent néanmoins de 4,4 à 4,5% leur prédiction pour 2022 et se félicitent que «le PIB global soit aujourd'hui supérieur à son niveau d'avant la pandémie». Reste que «des écarts de production et d'emploi subsistent dans de nombreux pays, surtout dans les marchés émergents et les économies en développement où les taux de vaccination sont faibles».

De fait, le variant Delta a eu un impact économique bien plus important dans les pays peu vaccinés, entraînant notamment des reconfinements (Australie, Inde...) qui ont un peu plus perturbé des chaînes d'approvisionnement déjà sous tension à cause du fort rebond de la demande.

Ralentissement aux États-Unis

Bien que demeurant un moteur de la reprise, les États-Unis font partie des pays dont les perspectives se sont le plus dégradées. L'OCDE a réduit de 0,9 point sa prévision de croissance pour 2021, à 6%. L'institution a tout de même rehaussé de 0,3 point celle pour 2022, à 3,9%, tablant notamment sur les projets d'investissements de Joe Biden dans les infrastructures pour donner un nouveau coup de fouet à l'économie.

Malgré un fléchissement de la

Lire la suite sur LeRevenu.com

0 commentaire