Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Les dirigeants de l'UE veulent plus d'industrie "verte", selon un document
information fournie par Reuters 25/06/2024 à 15:17

Centrale solaire PS20 dans le parc solaire "Solucar" à Sanlucar La Mayor

Centrale solaire PS20 dans le parc solaire "Solucar" à Sanlucar La Mayor

par Kate Abnett

Les dirigeants de l'Union européenne (UE) vont appeler cette semaine à porter une plus grande attention à la production de technologies "vertes" en Europe afin de résister à la concurrence toujours plus âpre de la Chine et des États-Unis en matière de fabrication de voitures électriques et d'éoliennes, selon un projet de déclaration.

Les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'UE vont se réunir à Bruxelles jeudi pour un sommet de deux jours visant à décider qui occupera les postes les plus importants des institutions au cours des cinq prochaines années et à fournir des indications sur les objectifs politiques à venir.

L'une de ces indications, dont Reuters a pris connaissance mardi, signale la volonté grandissante des décideurs politiques européens de soutenir les industries locales dans la production des technologies nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques.

"Nous allons créer un environnement plus favorable à l'augmentation de la capacité de production de l'Europe pour les technologies et les produits à neutralité carbone", indique le projet, ajoutant que la transition écologique de l'UE devrait assurer que les entreprises demeurent compétitives.

L'une des prochaines tâches de la Commission européenne sera de proposer un objectif juridiquement contraignant de réduction des émissions de l'UE d'ici à 2040, un objectif dont le projet ne fait pas mention.

D'après deux diplomates européens, certains gouvernements ont cherché à réduire la portée de l'agenda "vert" de l'Europe, qui s'est heurté ces derniers mois à l'opposition des représentants de la droite et de l'extrême droite.

La victoire de ces partis aux élection européennes du 9 juin pourrait entraver l'adoption par l'UE de politiques climatiques plus ambitieuses, selon des fonctionnaires et parlementaires.

La politique "verte" de l'UE est aussi freinée par les protestations des agriculteurs européens.

"L'Union européenne encouragera un secteur agricole compétitif, durable et résilient qui continue à assurer la sécurité alimentaire et à promouvoir des communautés rurales dynamiques", indique le projet, ajoutant que l'UE continuera à protéger la nature.

Le document indique par ailleurs que les pays de l'UE devront investir davantage dans l'abandon des combustibles fossiles au profit de l'électricité, ainsi que dans les réseaux électriques et le stockage de l'énergie.

(Rédigé par Kate Abnett; version française Pauline Foret, édité par Blandine Hénault)

18 commentaires

  • 25 juin 18:37

    l'escrologie est l'une des explications de la montée du RN avec l'insécurité, si l'UE continue comme ça à vouloir aller contre les peuples, ce sera la fin de l'UE dans quelques années


Signaler le commentaire

Fermer