Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Les banques françaises toujours aussi solides malgré les récentes fluctuations boursières, selon la Banque de France
information fournie par Boursorama avec Media Services 24/06/2024 à 17:41

Les banques ont été les actions les plus délaissées par les investisseurs à la Bourse de Paris la semaine suivant la dissolution de l'Assemblée nationale.

François Villeroy de Galhau à Davos, en Suisse, le 23 mai 2022. ( AFP / FABRICE COFFRINI )

François Villeroy de Galhau à Davos, en Suisse, le 23 mai 2022. ( AFP / FABRICE COFFRINI )

Les récentes fluctuations boursières qui ont affecté les banques françaises, sous l'effet d'annonces politiques, n'ont pas diminué leur solidité, a affirmé, lundi 24 juin, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau.

"Les banques françaises sont très solides en termes de liquidité et de fonds propres , et ces points forts n'ont en aucune façon été affectés par les fluctuations récentes en Bourse liées à l'incertitude politique", a déclaré le gouverneur lors d'un discours à la conférence de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) sur les 10 ans du mécanisme de supervision unique, dont l' AFP a consulté une copie.

"Un atout pour l'économie frnaçaise"

Les banques ont été les actions les plus délaissées par les investisseurs à la Bourse de Paris la semaine suivant la dissolution de l'Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron.

François Villeroy de Galhau a assuré que "le modèle bancaire français (était) propice à un financement sain de l'économie réelle et favorable aux clients des banques (les ménages comme les entreprises) grâce à ses trois composantes : des marges d'intermédiation modérées, des volumes de prêt importants et un faible coût du risque".

"Les banques françaises sont, et demeureront un atout pour l'économie française, ainsi que pour l'Europe , comptant parmi les banques les plus importantes et les plus résilientes", a-t-il ajouté.

Le gouverneur a par ailleurs dit espérer que "les autorités américaines transposeront [les propositions de réglementation bancaire de] Bâle III de manière pleine et fidèle et dans un futur pas trop lointain".

3 commentaires

  • 24 juin 22:37

    Vive LE RN.
    Le RN ne parle pas de taxer les super -profits.


Signaler le commentaire

Fermer